Grand gabarit : quelle voiture choisir ?

Certaines voitures ne sont pas vraiment conçues pour les grands gabarits. Voici une liste de cinq véhicules dans lesquels on est à l’aise même lorsque l’on a une taille de basketteur.

Quand on est grand et que les jambes s’étendent à l’infini, mieux vaut privilégier une voiture avec siège et volant réglables en profondeur et en hauteur afin de dégager un maximum d’espace pour les jambes et la tête. Evidemment, les mini-citadines sont à proscrire à cause de leur garde au toit trop peu importante et à l’espace trop restreint pour les longues jambes.

C4 grand Picasso

Le Citroën Grand C4 Picasso restylé 2016 est une valeur sûre pour les grands gabarits. En plus d’être lumineux, l’habitacle est particulièrement spacieux, à l’avant comme à l’arrière. Même le coffre, supérieur à celui du Grand Scénic, est généreux : de 704 litres à 1 843 litres, tout en profitant d’un plancher plat. De l’espace aussi pour les passagers du deuxième rang, même lorsque le conducteur est grand et qu’il recule à fond son siège. En plus de sa belle habitabilité, les aspects pratiques du C4 grand Picasso sont très bien étudiés et son confort de roulage au rendez-vous.

Nissan Pulsar

Son habitabilité arrière est surprenante. La Nissan Pulsar, bâtie sur la plate-forme du Qashqai, fait figure de géante dans le segment des compactes. Elle mesure 4.38m et 1.52 en hauteur. Une Peugeot 308, sa rivale, est 13 cm plus courte et 6 cm moins haute. Il en résulte un excellent espace aux places avant et arrière, ainsi qu’un coffre généreux de 385 l. La position de conduite est haute, le siège et le volant réglables, les commandes bien placées, et les rangements suffisants : de quoi se sentir à l’aise en Pulsar.

Peugeot Rifter

Un ludospace pour offrir du luxe et de l’espace. Le Peugeot Rifter est plus pratique et plus habitable qu’un SUV. En plus d’une modularité exemplaire, le descendant du Partner offre un espace immense aux jambes. Aux places arrière, trois grands gabarits tiennent à l’aise et la place du milieu n’est pas la plus mal lotie. Dans le Rifter, la garde au toit sera le cadet des soucis, même pour des basketteurs. Ce solide van de surcroit agréable à l’œil et qui se démarque visuellement de ses cousins Citroën Berlingo et Opel Combo Life, propose enfin des qualités routières étonnantes pour un dérivé d’utilitaire.

Hyundai I40

Son habitabilité est royale. Avec son empattement généreux de 2,77 m, l’Hyundai i40 dégage un bel espace à l’arrière. Aucun problème pour les plus grands gabarits : les genoux ne toucheront pas les dossiers même si le conducteur est un basketteur. Quant à la garde au toit, cette dernière est plus que suffisante, même celles et ceux qui mesurent plus d’1,90 m. Avec 503 litres, le volume de coffre est dans la moyenne haute, de quoi caser sans problème armes et bagages.

Audi Q5

Nouvelle plateforme et nouvel habitacle pour l’Audi Q5 seconde génération. En plus d’être tout beau, le dernier SUV aux Anneaux jouit d’un empattement légèrement plus grand (+ 1 cm), d’une habitabilité arrière de bon aloi et surtout d’une banquette arrière qui coulisse. Une manœuvre pour gagner en espace aux jambes, ou en coffre puisqu’il peut atteindre les 610 litres contre 550 l en configuration normale (1.550 l avec la banquette rabattue). En se renouvelant, le Q5 n’a pas oublié d’hériter de toutes les dernières technologies de la nouvelle A4 : affichage tête haute, assistance de conduite en embouteillage, détecteur de piétons ou encore assistant d’évitement de collision. L’Audi Q5 apporte un grand agrément, à tous les niveaux et mettra tous les basketteurs à leur aise.