Voitures électriques d’occasion : un marché florissant

Les ventes de voitures électriques d’occasion ont fait un bond de 83% au premier semestre 2019.

Voitures électriques d’occasion

La mobilité électrique entre doucement dans les mœurs. Entre le mois de Janvier et de Juin 2019, quelque 8 900 véhicules électriques de seconde main ont trouvé preneur. Même si les volumes ne sont pas encore déments, on peut dire que les voitures éléctriques d’occasion commencent à prendre racine. Les hybrides rechargeables qui ont déjà roulé leur bosse ne laissent pas non plus les acheteurs indifférents puisque, de leur côté, elles enregistrent une progression de 35% en un an.

Renault Zoé : la plus vendue des véhicules électriques d’occasion

Puisque les autos électriques neuves restent encore trop chères, le marché des voitures électriques d’occasion permet de rouler en polluant moins qu’à bord d’une auto thermique tout en réalisant de bonnes affaires. Sur Vivacar, il est tout à fait possible de trouver des autos électriques d’occasion qui ont à peine 5 ans, 50 000 km au compteur pour moins de 7000 euros. En plus, si l’acheteur a droit à la prime à la conversion , laquelle peut atteindre 5000 euros, le tarif n’en sera que plus attractif. Bien sûr, on retrouve la Renault Zoé en modèle phare. Ce modèle s’accapare 62% des immatriculations depuis le début de l’année, soit une progression de 118%  par rapport à l’an dernier. Autre best-seller sur le marché de l’occasion : la Nissan Leaf, la Peugeot Ion et la Tesla Model S. Quatre modèles qui, à eux seuls, représentent 8 ventes de véhicules électriques d’occasion sur 10.

Net progrès de l’hybride rechargeable sur le marché de l’occasion

L’hybride rechargeable d’occasion prend elle aussi du poil de la bête :  4 174 PHEV de seconde main ont été vendus au 1er semestre, ce qui équivaut à une hausse de 35 % sur une année. A l’instar du marché du neuf, il existe une concurrence fiévreuse, notamment entre trois modèles phares qui se crêpent le chignon : le Mitsubishi Outlander (504 ventes sur la période), la Volkswagen Golf (423 ventes) et l’Audi A3 (363 ventes). Il est bon, néanmoins, de rappeler qu’avant de céder aux sirènes des véhicules électriques d’occasion, il est important de demander le SOH du modèle convoité (niveau de performance de la batterie) afin d’éviter toute déconvenue. Un achat via le site Vivacar est de nature à rassurer, notamment par le biais de la garantie tant sur l’entretien du véhicule que sur l’autonomie de la batterie.

Des perspectives d’achat plutôt molles

En 2018, les intentions d’achat d’une auto électrique avait atteint 10%. En 2019, ce pourcentage reste dans ses chaussons puisque, selon le Baromètre Énergies 2018 d’Argus Conseil, pas plus d’1 Français sur 10 se déclare prêt à acquérir un véhicule électrique. Car, malgré les diverses aides à l’achat telles que la prime à la conversion et le bonus écologique et les campagnes de communication des constructeurs, les automobilistes français se montrent réticents. Même schéma pour les autos hybrides, qu’elles soient classiques ou rechargeables : l’intention d’achat est de 23% en 2019, à peu près le même chiffre qu’en 2016 (21%).

Voitures électriques d’occasion : des bons plans sur Vivacar

 En attendant que leur tarif baisse d’ici 2021 grâce, notamment, à la diminution du prix des batteries, l’offre des voitures électriques est donc de plus en plus importante sur le marché de seconde main et les bons plans fleurissent. Pour bien acheter une voiture électrique d’occasion, il faut d’abord déterminer l’autonomie nécessaire pour effectuer les trajets quotidiens et privilégier un chargement sur une Wallbox (prise à installer au mur) pour que l’auto se recharge plus rapidement que sur une prise classique. Bien sûr, les petites citadines restent moins onéreuses. Mais le choix dépend aussi du nombre de passagers à transporter.

Partagez l'article sur :