Fiat 500 électrique : la plus sexy

Electrique, oui. Mais cabriolet aussi. Car la Fiat 500 compte être à la fois électrisante et attirante.  Commercialisée en Septembre 2020, la Fiat 500 électrique sera peut-être un vrai remède anti-morosité.

Fiat 500 électrique

Ce sera la seule à se dénuder malgré les batteries sous le plancher. Car pour plonger dans l’univers de l’électrique, Fiat a décidé de lutter contre la morosité en transformant sa version cabrio en fée wattée. La Fiat 500 électrique décapotable va donc sortir le grand jeu pour essayer de chiper le monopole de la citadine chic électrifiée aux Mini Cooper SE et Honda E. 

Fiat 500 électrique : décapotable pour dépoter 

Si le pot de yaourt 100% électrique (Fiat 500 EV) existe déjà sur le marché Nord-Américain il n’a pas affolé les foules. Alors il se laissera déguster en Europe dans sa version décapotable 3.0. Car cette troisième génération de l’iconique italienne joue l’atout charme et la carte  techno en offrant une conduite autonome de niveau 2. Cette Fiat 500 électrique repose sur une plateforme inédite imaginée dès les prémices pour recevoir une chaîne de traction électrique. Le seul cabriolet électrique du marché a pris de l’embonpoint mais a gardé la bouille craquante de ses aînées. 

Habitacle premium

Niveau standing, l’habitacle de la Fiat 500 électrique a fait un bond. La planche de bord est très chic et l’instrumentation devient digitale. Une dalle de 7 pouces et un grand écran tactile flottent au-dessus d’un mobiliser épuré. La dotation technologique est enrichie : la nouvelle Fiat 500 électrique dispose aussi de la conduite autonome de niveau 2.

Une autonomie de 320 km

La nouvelle Fiat 500 électrique bénéficiera d’une autonomie de 320 km (cycle WLTP) grâce à sa batterie lithium-ion d’une capacité de 42 kWh (120 ch environ). A l’instar de la Mini et de la Honda E, sa vitesse maximale sera bridée électroniquement à 150 km/h. Quant à ses accélérations, elles sont intéressantes : 9 secondes pour réaliser le 0 à 100km/h. Au programme, plusieurs modes de conduite : Normal, Range et Sherpa. Ce dernier mode sera à activer lorsque la batterie aura atteint un seuil d’autonomie critique. Pour économiser de précieux watts, la réponse à l’accélérateur sera alors réduite, la vitesse bridée à 80 km/h et la climatisation et les sièges chauffants désactivés. Le mode «Range», quant à lui, actionne un frein moteur virtuel à chaque décélération, pour engranger encore plus d’énergie et éviter d’avoir à appuyer sur la pédale de freins pour s’arrêter.

Fiat 500 électrique : rapidité de recharge 

La Fiat 500 ne lésine pas avec la rapidité de recharge. Elle s’équipe ainsi d’un chargeur rapide de 85 kW qui permet de récupérer 50 km d’autonomie en seulement 5 minutes de branchement. Pour être restaurée à 80%, 35 petites minutes suffiront. « La Pirma », qui sera la version de lancement, est livrée avec une wallbox connectable à une prise domestique. Grâce à une puissance de charge de 7,4 kW, la Fiat 500 électrique se recharge complètement  en 6 heures. La starlette électrifiée décapotable est également livrée avec un câble Mode 3 pour une charge jusqu’à 11 kW via le réseau public.

Tarif Fiat 500 cabriolet « La Prima » (édition limitée à 500 exemplaires) : 37 900 euros hors bonus écologique de 6000 euros. 

Partagez l'article sur :