Fiat 500e « La Prima » : la berline survoltée

Après un cabriolet à watts, Fiat lance la version berline électrique de son petit pot de yaourt. La Fiat 500e survoltée compte bien être le succès de l’été. 

Fiat 500e

Sa version électrique, déjà en vente aux Etats-Unis, devait débarquer dans une version plus efficace dès 2020 sur le marché européen, afin de continuer à inscrire la Fiat 500 durablement dans le marché automobile. C’est fait. De quoi repousser la retraite d’une auto mythique de quelques années supplémentaires.

Une auto mythique

C’est un mystère. Malgré les treize ans d’âge de sa formule revival, la Fiat 500 fait  toujours recette. Rares sont les modèles qui peuvent se targuer de durer aussi longtemps. D’ailleurs, ils se comptent sur le doigt de la main. Évidemment, son ancêtre, apparue dans les années 50 n’a pas grand chose à voir avec la version actuelle. Sa formule magique : un design cohérent à l’extérieur comme dans l’habitacle, avec, notamment, des plastiques de planche de bord de la couleur de la carrosserie. Un petit truc qui n’a l’air de rien, mais que, depuis, nombre de constructeurs ont repris à leur compte. Au-delà d’un design intemporel, son record de ventes en Europe, la 500 la doit aussi à ses très nombreuses séries limitées qui ont jalonné son parcours pas comme les autres. En l’espace de 10 ans, 30 éditions spéciales sont venues relancer l’attrait pour le petit pot de yaourt en mettant en avant des équipements et des finitions bien spécifiques. Fiat a tout simplement su être à l’écoute des tendances du marché. Celle qui s’est écoulée à 194 000 exemplaires par an dans la seule Europe, continuait de surfer tranquillement sur le succès en attendant d’être remplacée. Le cap est franchi. Et c’est en version électrique que la nouvelle Fiat 500 compte surprendre son monde. Après le lancement de sa version cabriolet survolté, voici que la berline animée, elle aussi par la fée électricité, entre dans la danse.  

La Fiat 500e : une grande évolution 

Dévoilée début mars, la troisième génération de Fiat 500 a plus évolué qu’il n’y parait. Le petit pot de yaourt est plus long, plus moderne à bord et désormais proposée en version 100% électrique uniquement. Richement équipée, la version de lancement « la Prima » n’est désormais plus disponible en version cabriolet et avec trois teintes de carrosserie : Ocean Green, Gris Minéral, Bleu Céleste. C’est au tour de la berline de prendre le relais. Même package pour cette version fermée mais qui bénéficie d’un grand puits de lumière grâce au toit ouvrant panoramique. Pour le reste, on retrouve les feux à LED, les jantes diamantées de 17 pouces, la sellerie cuir et le système multimédia UConnect5. Petit changement : on tombe nez à nez avec un becquet arrière plus prononcé sur le hayon. 

Des watts sous le capot

La berline adopte un moteur électrique de 118 ch.  Sa batterie lithium-ion de 42 kWh offre une autonomie de 320 km en cycle WLTP. Les performances de cette Fiat 500e sont assez étonnantes avec un 0 à 100 km/h effectué en 9 secondes.

Cette version « La Prima » est livrée de série avec un chargeur rapide de 85 kW. De quoi recharger la batterie à 80% en 35 minutes seulement. La Wallbox, quant à elle, qui est de 7,4 kW, permet de recharger l’auto à domicile à 100% en 6 heures. Et pour que la Fiat 500 électrique récupère 50 km d’autonomie, 5 minutes suffisent. Trois modes de conduite sont disponibles : Normal, Range et Sherpa.  Et en choisissant la fonction Autonomie, le petit pot de yaourt électrifié se conduit avec une seule pédale.

Fiat 500 e : à partir de 34 900 euros, hors bonus mais « Easy Wallbox » comprise .

Partagez l'article sur :