Fiat Tipo restylée : l’italienne populaire se refait une beauté

Lors de son avènement, elle a créé l’évènement. La Fiat Tipo se voulait à la fois jolie et abordable. Une auto ni généraliste ni low-cost : populaire en somme. Quatre ans plus tard elle est restylée et se voit gratifiée d’une version baroudeuse, d’un nouveau logo et de nouveaux moteurs.

fiat tipo

Les spécialistes se souviennent avec émotion de la Fiat Tipo des années 90 et, surtout, au-delà de sa ligne plutôt anodine, de son excellent châssis. Mais ce n’est pas ce que l’histoire retiendra de la résurrection de ce modèle en 2016. Ce qui prévalait à l’époque c’était plutôt une bonne idée : concevoir une auto plutôt jolie, plutôt bien équipée et plutôt pas chère sans être low-cost ni dans son image, ni dans ses qualités.
Lancée en 2016 à près de 12 000 euros, soit le prix d’une citadine, la compacte italienne devait cartonner. Hélas, elle ne s’est jamais vendue selon les espérances du constructeur de Turin. 4 ans plus tard, la revoici, et, pour ce restyle espéré, elle en donne beaucoup, avec de nouveaux moteurs, de nouveaux équipements, un nouveau logo et une nouvelle face avant. Elle profite même de ce passage au stand pour proposer, comme pour la Fiat Panda, une version SUV baptisée Cross.

Fiat Tipo restylée : un nouveau logo

La plus visible des nouveautés de cette Fiat Tipo restylée : le logo tout nouveau. Sur la calandre redessinée, Fiat est désormais inscrit en toute lettre. Étrangement, à l’arrière, on retrouve l’ancien avec le badge circulaire à fond rouge. La nouvelle Fiat Tipo arbore aussi des feux qui ont été redessinés pour que la compacte italienne arbore un regard plus moderne. A l’avant, un bouclier tout nouveau se pare d’une barre chromée.   

De nouveaux équipements

Dans l’habitacle, la principale nouveauté n’est autre qu’un volant amélioré et un écran tactile de 10,25 pouces avec le système Uconnect 5. La Tipo profite aussi du restylage pour faire le plein de nouveaux équipements, avec, entre autres, l’arrivée des feux de route adaptatifs, de la lecture des panneaux de signalisation, ou encore du chargeur de smartphone par induction. De quoi relever le niveau de prestation de la Fiat Tipo, même si son placement tarifaire pouvait, bien sûr, expliquer ses carences en matière de technologies.

Nouveau 3 cylindres essence

Sous le capot, la Tipo restylée délaisse ses vieux moteurs essence 1.4 de 95 ch et 1.4 T-Jet de 120 ch, pour lui préférer un nouveau trois cylindres 1.0 turbo de 100 ch. Un bloc qui se veut beaucoup plus sobre avec des émissions de CO2 se limitant à 121 g/km. En diesel, c’est le retour du 1.3 Multijet de 95 ch ainsi que du 1.6 Multijet, qui voit sa puissance passer de 120 à 130 ch. 

Une Fiat Tipo Cross

La gamme Tipo se divise donc désormais en deux familles : Life pour ceux qui vivent en ville (avec les finitions Tipo, Life et City Life) et Cross à l’esprit plus orienté crossover (finitions City Cross et Cross). La Tipo Cross baroudeuse se pare de barres de toit ainsi que de protections en plastique noir sur les boucliers, passages de roues et jupes latérales, le tout joliment agrémenté d’éléments argentés. Si aucune transmission intégrale n’est au programme, contrairement à la Panda Cross, la garde au sol se voit tout de même rehaussée de 4 cm. Bizarrement, cette version Cross de la Tipo demeure réservée à la carrosserie compacte cinq portes et n’est pas disponible, pour l’heure en tout cas, sur le break SW.

Reste désormais à savoir quand débouleront ces nouvelles Fiat Tipo et Tipo Cross dans l’hexagone et à quels tarifs ces dernières s’afficheront. 

Partagez l'article sur :