Marques et modèles

Nouvelle Renault 5

Accueil » Nouvelle Renault 5

Renault joue sur la corde de la nostalgie et relance un modèle mythique : la R5. La fringante réincarnation ressurgie des seventies, présentée, pour l’heure, sous forme de concept, la nouvelle renault 5 déboulera sur nos routes en 2023 et sera 100% électrique. 

Nouvelle R5 2023

Sommaire de l’article

La nouvelle Renault 5 sera fabriquée en France

En annonçant le retour de la nouvelle Renault 5 dans la gamme Renault via un prototype, Luca de Meo a fait le buzz. D’autant plus que cette future R5 Electric sera fabriquée en France dans l’usine de Douai et devrait afficher un tarif raisonnable de 20 000 euros, histoire de rapprocher les « wattures » de Monsieur et Madame tout le monde. 

La nouvelle R5 fait partie intégrante du plan Renaulution qui vise à lancer au moins dix véhicules électriques d’ici à 2025. Avec le nouveau Lada Niva et l’arrivée de la marque Alpine en F1, cette R5 est clairement l’emblème du nouveau virage vivement souhaité par le nouveau directeur général de Renault, l’Italien Luca de Meo.

Une nouvelle Renault 5 électrique

Une Renault 5 électrique, c’est une rareté mais pas une première.  Car la Renault 5 lancée début 1972 a vu apparaître à ses côtés, dès le printemps, une variante électrique alors développée en partenariat avec EDF. Une version certes méconnue car diffusée de manière confidentielle : cette nouvelle R5 électrique n’a, en effet, été produite qu’à une centaine d’unités entre le printemps 1972 et juin 1974. 

Renault annonce un prix accessible

Près d’un demi-siècle après sa naissance, la mythique Renault 5 renaît de ses cendres et se réincarne en une version de série néo retro à la robe jaune et avec des watts uniquement sous le capot. Le designer Gilles Vidal a évidemment fait quelques clins d’œil à la version originelle en lui collant des optiques carrées, des feux verticaux et en découpant les vitres de façon trapézoïdale. 

Le logo décalé est aussi une référence au passé. Annoncée à un tarif de 20 000 euros, la version de série, qui sera assez proche du concept-car dévoilé récemment, aura pour objectif de séduire le commun des mortels en rassemblant autour de son design, les nostalgiques et des clients potentiels.

Mais la nouvelle R5 a aussi sa propre originalité. Elle marie, par exemple, un liseré rouge et le toit noir qui contraste avec la robe jaune. Sa trappe de recharge se loge dans un endroit inédit : sur le capot avant près du montant gauche.

Niveau dimensions, cette R5 EV de série devrait mesurer environ 4 mètres de long. Un modèle dérivé, une nouvelle R4 électrique, devrait faire son apparition en 2025.

Autonomie de la petite citadine électrique

La petite électrique de Renault reposera sur la plateforme CMF-B EV qui est en théorie multi-énergies.  Mais comme la marque au Losange a besoin de limiter les investissements dans la partie technique sous la carrosserie, la R5 se contentera d’exister avec une motorisation électrique seulement. 

L’auto devrait être un peu plus efficiente encore que la Zoé et offrir un moteur proche du best seller de Renault : 100 kW/136 ch. Niveau autonomie, 300 km sont attendus. Mais cela dépendra évidemment de la taille de la batterie.

La R5 remplaçante de la Zoé ?

Quelle place occupera cette R5 dans l’offre de modèles urbains de segment B de Renault, qui comprend à ce jour la Clio, la Zoé et le Captur 2 ? Car avec cette nouvelle R5, Renault aura au total 4 modèles sur ce segment. Mettre fin à un best-seller comme la Clio semble improbable.

D’autant que la 5ème génération misera sur la technologie hybride. Idem pour la Zoé qui est l’auto électrique la plus vendue en Europe. La R5 pourrait tout à fait cohabiter avec elle. Le Captur semble plus être sur la sellette même si les SUV ont la côte ces dernières années. 

La Renault 5 fête ses 50 ans !

L’iconique Renault 5 fête cette année 2022 ses 50 ans. Et surprise, c’est un anniversaire heureux. On la croyait éteinte à jamais, on la retrouve en pleine forme. Véritable phénomène dans les années 70/80, la citadine qui a révolutionné les citadines, vendue à plus de cinq millions d’exemplaires, va en effet renaître de ses cendres : la R5 électrique verra le jour en 2023.

En attendant, Renault a mis les petits plats dans les grands pour fêter le demi-siècle de sa « supercar ». Le constructeur tricolore va ainsi proposer tout au long de cette année des événements divers et variés. 

3 R5 engagées au Monte-Carlo Historique

Ainsi, pour fêter les 50 ans de la R5, Renault vient tout juste de participer au 24ème Monte-Carlo Historique du 27 janvier au 2 février 2022, en y envoyant trois équipages : une Renault 5 Turbo de 1980 dont le volant était confié à Alain Serpaggi, champion de France des rallyes en 1985 avec le même véhicule ; une Renault 5 Alpine de 1978, pilotée par Christian Chambord ; et enfin une deuxième R5 Alpine de 1980, conduite par Julien Saunier avec Jean-Pierre Prévot en copilote.

Rappelons que Renault a gagné le Monte-Carlo en 1981 avec la R5 Turbo et que les R5 Alpine ont également terminées 2ème et 3ème en 1978 tout en étant les premières de leur catégorie.

Pour cette édition 2022 du Monte-Carlo Historique, nos trois R5 n’ont pas gagné, mais l’important n’était pas là…

Le calendrier des réjouissances

Mars. Pour l’édition 2022 de Rétromobile, Renault présentera un stand inédit entièrement consacré à la Renault 5. Ce ne sont pas moins de douze modèles qui seront exposés du 16 au 20 mars avec une star : Renault 5 Prototype, qui annonce la renaissance du modèle en 2024.

A noter, pour les fans de la petite voiture mythique, que toute une collection d’objets à l’effigie de Renault 5, finement sélectionnés et spécifiquement dessinés pour ses 50 ans, sera disponible sur le stand auprès de l’Estafette-boutique The Originals.

Enfin, à partir de ce mois de mars, de nombreuses opérations régulières faisant appel aux NFT vont permettre l’acquisition de différentes œuvres réalisées sur le thème de Renault 5 tout au long de l’année.

Avril. Les locaux de Renault Classic à Flins réaliseront une exposition des modèles les plus emblématiques de Renault 5. Cette exposition sera ouverte aux médias et accessible virtuellement au grand public.

Juin. Réalisation d’un concept car inédit en collaboration avec un designer de renom à l’univers pop et coloré résolument seventies. D’autres projets menés cette fois autour de la musique seront révélés au cours du mois.

Juillet. Retour sur la carrière cinématographique d’une véritable star avec la réalisation d’une activation interactive.

Septembre. Participation et exposition de Renault 5 à Angoulême au Circuit des Remparts.

Novembre. Réalisation d’un film stop motion dédié à la compétition avec Renault 5. Participation au Salon Epoqu’Auto à Lyon avec une exposition de plusieurs modèles de Renault 5.

Le succès de la citadine à travers l’histoire

Lorsqu’elle arrive sur le marché, en 1972, la Renault 5 fait figure d’OVNI, ou plutôt d’ORNI (Objet Roulant Non Identifié). Issue du « projet 122 », la future star de la marque au losange se distingue d’emblée : pratique, élégante, compacte, elle devient la première citadine à l’aise en ville et performante sur les routes.

Des caractéristiques à l’époque contradictoires, qui vont révolutionner l’automobile. C’est la voiture populaire par excellence, moderne, pas chère, sympa, ce qui ne l’empêche pas d’être innovante en matière de sécurité, confortable et pratique avec un grand coffre qui peut atteindre 900 dm3 quand les sièges arrière sont baissés.

Une réussite incontestable qui se confirme par un énorme succès commercial avec plus de 5 millions de voitures vendues.

R5 Prototype, plus beau concept car de l’année 2022

Ça ne pouvait pas mieux tomber, pour les 50 ans de la R5, c’est une… R5 qui a remporté le Prix très convoité du plus beau concept car de l’année 2022, lors du Festival automobile international qui s’est tenu à Paris en décembre dernier.

Rappelons que ce Prix est généralement attribué par un jury composé de douze membres issus de différents secteurs d’activité – automobile, médias, architecture et joaillerie. Mais pour cette dernière édition, c’est le public qui a voté ce qui donne encore plus de poids au résultat : 70% des votes se sont portés vers le concept car de Renault qui mélange intelligemment un design à la fois futuriste et rétro.

« Ce prix est une preuve en plus de l’intemporalité de Renault 5, icône du passé, du présent, et bientôt aussi du futur. Nous sommes fiers de l’accueil reçu par ce prototype par la presse et le public, le modèle de série devant être dévoilé en 2024», se réjouit Gilles Vidal, directeur du design de la marque au losange.

Avant d’ajouter : « la raison d’être de Renault 5 Prototype est de montrer la volonté de la marque de démocratiser la voiture électrique en Europe. Ce concept car est une citadine compacte pleine de charme qui propulse vers l’avenir l’une des icônes de Renault, avec une touche de modernité 100 % électrique ». 

Date de sortie de la nouvelle Renault 5

Bonne nouvelle pour les amateurs de R5, la « supercar » ne restera pas un prototype de plus enfermé dans un tiroir. La Renault 5 électrique fait en effet partie du fameux plan « Renaulution » de Renault présenté par son PDG, Luca De Meo. Autrement dit, nous verrons bien sur nos routes cette R5 électrique en 2023.

Elle gardera les grandes lignes du prototype, à savoir le fameux look rétro-futuriste et ses innombrables clins d’œil à la supercar des années 70, en particulier la R5 Turbo, avec ses ailes arrière généreuses, les petites écopes noires et même les optiques.

Elle sera bien sûr originale. Par exemple, sa trappe de recharge se logera sur le capot avant près du montant gauche. Ce qui ne l’empêche pas de se tourner vers l’avenir avec des attributs très modernes. On annonce notamment un tableau de bord très technologique et pas mal d’équipements high-tech. Pour ce qui est de l’autonomie, la R5 électrique devrait permettre à son conducteur d’effectuer plus de 300 kilomètres en une seule charge.

A noter enfin que la nouvelle Renault 5 électrique sera construite sur la plateforme CMF-B EV utilisée par la Clio Hybride.

Anne-Charlotte Laugier, journaliste, blogueuse et romancière (Ramsay).