Voitures électriques : les nouveautés qui ont marqué 2018

renault-zoe-voiture-electrique

Le marché de la voiture électrique tente de se développer depuis des années. Grâce à des innovations prometteuses quant à l’autonomie et au temps de charge des batteries, l’avenir pourrait enfin s’ouvrir à elles. Voici sept nouveautés qui ont marqué 2018.

La Jaguar I-Pace : la rivale de la Tesla est née

L’année 2018 a été marquée par la sortie de la première véritable voiture électrique capable de rivaliser avec les autos électriques Tesla. Il s’agit d’une belle anglaise : la Jaguar I-Pace. Ce faux coupé électrique à 4 portes affiche, en effet, des performances similaires à celles de la firme californienne. Grâce à ses 400 ch et à sa transmission 4 roues motrices intégrale, l’I-Pace passe du 0 à 100 km/h en 4.8 secondes. Elle offre également 400 km réels d’autonomie.

Mission E, une Porsche électrique qui se charge en 15 mn

Avec ses quatre roues motrices et directrices, la Mission E a 600 chevaux sous le capot et peut parcourir 500 kilomètres. Son système de recharge rapide permet de récupérer 80 % d’autonomie en 15 minutes. Dans l’habitacle, le tableau de bord mêle détection du regard et affichage holographique.

La Nissan Leaf : best-seller mondial

Début 2018, c’est la toute nouvelle génération de la Nissan Leaf – le best-seller mondial sur le marché de l’électrique avec quelque 320 000 exemplaires vendus depuis 2010 – qui est arrivée en concession.

Les batteries solides, alternative au lithium

Les batteries solides pourraient bien rendre l’auto électrique plus compétitive que n’importe quelle autre motorisation. L’engin contient un électrolyte solide. Ses atouts : une technique, qui consiste à remplacer le solvant qui assurait l’électrolyte par une plaque de verre qui permet de se passer de métaux rares et de réduire le risque d’explosion de la batterie. De plus, adieu les problèmes d’autonomie : cette batterie solide disposera d’une autonomie de plus de 600 km, soit autant qu’un plein de carburant.

Valeo 48V : la voiture électrique low cost à 7 500 euros

Valeo a décidé de s’atteler à un concept de voiture électrique à bas coût et de le développer à sa façon. Pour le proposer au marché chinois, bien sûr. Mais pas uniquement. Valeo est en effet convaincu que cette nouvelle offre pourrait tout à fait trouver sa place également aux Etats-Unis ou en Europe. Cette auto de 48V à 7 500 euros aurait un usage résolument urbain ou périurbain avec cet avantage de taille : son mini prix. Car grâce à cette électronique simplifiée, mais également à un moteur développé en interne — une grande première pour Valeo —, cette voiture électrique d’un nouveau genre pourrait être commercialisée à un tarif très abordable.

eRoadArlanda : la première route qui recharge les autos électriques

En 2018, les Suédois ont créé eRoadArlanda : un tronçon avec rail de recharge. Pour se recharger en roulant, les véhicules électriques doivent simplement disposer d’un patin pour se recharger. Le patin est alimenté par un rail électrique relié à la terre. Des capteurs vérifient la présence du rail et activent alors le déploiement du patin. En cas de problème technique, il est rétracté. En fonction des résultats de ce test, la Suède pourrait décider d’équiper d’autres grands axes. Couvrir les 20 000 km du réseau suédois coûterait 7,6 milliards d’euros.

LSEV : la première auto électrique 3D

Elle est grande comme une Smart et presque fabriquée à 100% grâce à la technologie d’impression 3D. LSEV, qui est le fruit du partenariat entre le fabricant chinois Polymaker et le constructeur italien X Electrical Vehicle (XEV), est prévue pour être développée en masse et par impression 3D. Elle devrait être commercialisée cette année. Déjà près de 7 000 précommandes ont été enregistrées. Un beau score.