Essai de la nouvelle Peugeot e-208

Pour la première fois, la 208 est électrique. Cette version zéro émission appelée Peugeot e-208 est une sérieuse rivale pour la nouvelle Renault Zoé. 

Peugeot e-208

C’est une première. C’est que jusqu’à présent, lorsqu’un constructeur lançait la version électrique d’un nouveau modèle, il prenait soin de la commercialiser bien longtemps après ses versions thermiques. Et surtout de bien différencier l’une des autres. C’est terminé. La marque au Lion programme le lancement de sa Peugeot e-208 simultanément à ses versions diesel et essence. Car Peugeot estime que sa citadine électrique s’inscrit simplement dans la gamme, comme n’importe quelle autre version. Et la marque a poussé ce concept plus loin encore en ne marquant aucune différence visuelle entre la version à watts et les autres. Seule un petit « e » vient couronner le montant arrière. Sinon, les lignes sont identiques, les intérieurs similaires, et la conduite est la même, puisque même le fameux frein moteur régénératif, typique des électriques, a disparu. Du moins le conducteur n’en a plus les sensations. Comme s’il conduisait une thermique avec une bonne vieille boite automatique. Ce pari qu’un conducteur de ce type de voiture serait un client comme un autre a-t-il des chances d’être remporté ? Peugeot, en tout cas, y croit dur comme fer et prévoit de vendre 10% de sa citadine (la Sochalienne la plus vendue) en version zéro émissions.

Peugeot e-208 : 340 km d autonomie

Le dernier modèle électrique de la marque au Lion était l’Ion. Avec l’e-208, Peugeot compte bien cette fois « entrer pour de bon » sur le marché de l’électrique. Loin des 16 kWh de la Ion, l’e-208 dispose d’une batterie de 50 kWh et d’une autonomie de 340 km en WLTP lorsque la nouvelle Renault Zoé est proche des 400km. A part un discret logo « e », la version électrique de la nouvelle Peugeot 208 ne comporte aucune différence visible avec ses copines thermiques, manière pour le constructeur de chercher à séduire une clientèle plus large et habitué aux bonnes vieilles pétrolettes. C’est d’ailleurs avec cette version que la 208 s’avère la plus puissante puisque la version à watt atteint 136 ch alors que les thermiques se contentent de 130 ch au maximum. Derrière le volant aussi, l’e-208 fait un maximum pour ne pas dérouter les habitués des autos thermiques à boîte automatique. Ainsi, en levant le pied de l’accélérateur, la Peugeot électrique, telle une voiture classique, continue sur son élan. Pour disposer d’un peu plus de frein moteur ou récupérer plus d’énergie, il suffit de basculer en position B. Outre l’absence de bruit – lequel ne sera pas définitif avec les nouvelles dispositions de 2020 qui obligeront les autos électriques à émettre un bruit sous les 20 km/h – on se croirait à bord d’une 208 thermique. Malgré son point un peu supérieur à cause des batteries, l’e-208 reste plaisante à conduire et accélère fort au démarrage. Elle ne manque ni de vitalité ni d’équilibre. D’ailleurs, en cycle homologué, le 0 à 100 km/h de cette version électrique est ainsi abattu en 8,1 secondes, soit presque 1 seconde de mieux que pour la version essence PureTech 130 chevaux. Avec une puissance de 136 ch, cette e-208 est largement suffisante pour un usage quotidien. Elle laisse toutefois la place à une version GTI  qui verra le jour dans un an, et qui offrira davantage de puissance et de plaisir de conduite, un autre combat que doit aussi mener la voiture électrique pour se faire mieux accepter.

Peugeot e-208 : i cockpit 3D

Dans l’habitacle, on retrouve le fameux icockpit désormais intégré à toute la gamme Peugeot. Désormais 3D, il donne l’impression de positionner plusieurs couches d’informations au sein de sa dalle numérique. On retrouve également le petit volant et l’instrumentation numérique de série qui le surmonte. La finition est de bonne facture, s’inscrivant parfaitement dans la tendance des derniers modèles Peugeot. Grâce à une assise des sièges pouvant se régler au ras du plancher, on dispose d’une belle garde au toit à l’avant. Pour le coffre, le bilan est moins positif avec seulement 265 litres de volume disponible.

La Peugeot e-208 est proposée en quatre niveaux de finition, d’Active à GT (et est aujourd’hui la seule à profiter de cette dernière), et reçoit notamment de série reconnaissance des panneaux, démarrage mains libres, climatisation automatique monozone et écran tactile de 7 pouces.

Tarif : à partir de 32 100 euros (Bonus de 6000 euros non déduit)

Partagez l'article sur :