Voitures d’occasion à petit budget : lesquelles choisir ?

VOITURE PETIT BUDGET HEADER

Vous êtes jeune permis, étudiant, vous recherchez une deuxième voiture ou votre budget est plutôt restreint ? Sachez qu’il est encore possible de faire de bonnes affaires sur le marché de l’occasion à petit budget, malgré l’engouement entraîné par les primes à la casse et autres offres commerciales. Mais encore faut-il faire le bon choix. Voici quelques conseils pour vous guider dans votre recherche. 

Opter pour les marques françaises

Les voitures françaises ne sont pas moins chères que les autres mais elles ont l’avantage d’être beaucoup plus nombreuses dans l’hexagone. Le marché de l’auto d’occasion étant fortement influencé par la loi de l’offre et de la demande, plus un modèle est répandu et plus les prix ont tendance à baisser. Une auto très diffusée trouve en effet moins facilement acheteur. De plus, ces véhicules voient leur cote de revente baisser davantage que des modèles plus rares et prisés. Prenez l’exemple d’une Renault Clio 2, véhicule le plus vendu en France pendant de nombreuses années. Les annonces de vente de Clio 2 sont si nombreuses que l’acheteur potentiel a l’embarras du choix quant à la motorisation, l’équipement, voire la couleur, le tout à petit prix pour un véhicule qui reste une valeur sûre. Sa cote de popularité ainsi que sa fiabilité en font un choix judicieux pour les petits budgets.

Bon à savoir : cette règle s’applique également à d’autres modèles étrangers à forte diffusion comme la Honda Civic ou la Ford Fiesta, entre autres. 

Les véhicules « boudés » se revendent souvent à petit prix

Si certains véhicules connaissent un engouement immédiat de la part du public, d’autres sont boudés par les acheteurs et se revendent difficilement en occasion. C’est souvent le cas en France des berlines compactes, telles que la Renault Mégane « Classic » ou la Ford Focus berline. Dans le même registre, les familiales à « coffre » subissent également ce désengouement. Les Citroën C5, Ford Mondeo (2e génération) ou encore Skoda Octavia souffrent à tort d’une image de voiture de « vieux ». Si la question du style n’est pas un obstacle pour vous, n’hésitez pas à vous tourner vers ce genre de véhicule que vous pourrez obtenir à budget serré, tout en bénéficiant de très belles qualités routières.

Attention aux diesels fort kilométrés

Les véhicules diesel se revendent généralement plus facilement que leur équivalent en motorisation essence. Attention cependant à ne pas céder à la tentation en jetant votre dévolu sur une jolie berline allemande ayant fait plusieurs fois « le tour du compteur ». Certes ce type de véhicule présente bien, vieillit bien, mais lorsque le poids des kilomètres se fait sentir, arrive le moment de réparations susceptibles de dépasser largement le budget dépensé pour son achat. Sachez garder raison, optez plutôt dans ce cas pour l’équivalent en version essence. Généralement très fiable, vous pourrez l’acquérir parfois pour un prix dérisoire. Tout dépendra de vos besoins.

Les petites citadines ont la cote

Le marché des petites citadines est en progrès constant. La sobriété, les qualités routières acquises au fil des ans ainsi qu’un prix du neuf relativement abordable permettent de les retrouver sur le marché de l’occasion à petit budget. Les Citroën C1 et C3, la Peugeot 107, la Renault Twingo deuxième génération ou encore la Ford Ka, entre autres, sont des autos fiables et bon marché correspondant tout à fait pour un deuxième achat, à un étudiant ou un « jeune permis ». Peu onéreuses en occasion et en entretien, elles restent les préférées des Français.

À moins que l’on ne soit trop « difficile », les voitures d’occasion à petit budget sont nombreuses sur le marché de l’occasion. Certes, il faudra faire l’impasse sur certains équipements de confort comme la climatisation (et encore…), le multimédia ou le tout électrique, mais sachez qu’en termes de fiabilité, vous ne serez pas déçu. Votre voiture d’occasion petit budget risque de vous rendre de fiers services pendant de longues années même si elle ne fait plus « tourner les têtes ». 

Partagez l'article sur :