Nouvelle Skoda Fabia 4 : reine de l’autonomie

La nouvelle Skoda Fabia se veut plus grande, plus performante, plus sécuritaire et toujours aussi pratique. La citadine tchèque, cousine de la Volkswagen Polo et deuxième modèle le plus produit chez Skoda derrière l’Octavia, posera ses roues dans les concessions l’automne prochain. 

skoda fabia 4

Durée de lecture estimée: 4 minutes

Skoda a enfin dévoilé entièrement sa nouvelle Fabia. La nouvelle génération de la citadine Tchèque change radicalement de look à l’arrière avec une lunette plus inclinée, et inscrit son nom en toutes lettres sur le hayon, histoire qu’on sache qu’on a bien affaire à elle. Sa calandre est plus large que la précédente mouture. Les phares à Leds de la Skoda Fabia 4éme génération, qui s’effilent et qui plongent, lui donnent un petit air en colère, comme si elle fronçait les sourcils. Au bas des portières, clin d’œil au drapeau Tchèque : les lignes forment un triangle. La citadine qui partage sa plate-forme (MQB AO) avec la Volkswagen Polo a également grandi et devient ainsi la plus grande de sa catégorie. Une taille en hausse qui profite évidemment largement à son habitabilité. Car la Tchèque a une idée en tête : se présenter encore et toujours comme la citadine la plus pratique du marché. Sa philosophie « Simply clever » est respectée : de petites astuces comme une prise USB-C dans le rétro intérieur pour brancher une dashcam, un rangement pour les pièces de monnaie au dos de la porte de la boîte à gants, un parapluie niché dans la contre-porte ou des emplacements spéciaux au dos des sièges avant pour accueillir des smartphones. De quoi améliorer le quotidien des propriétaires.

Nouvelle Skoda Fabia : une citadine qui a du coffre

En plus de sa banquette arrière que Skoda présente comme la plus accueillante de la catégorie, la nouvelle Fabia offre un vaste coffre de 380 litres. Un joli score pour une citadine qui la place au-dessus de ses concurrentes : la Peugeot 208 (265 litres), la Seat Ibiza (355 litres), la Citroën C3 (300 litres), la Hyundai i20 (352 litres) et sa cousine VW Polo (351 litres). Il n’y a que la reine des citadines, la Renault Clio, qui lui tient tête avec son coffre à double plancher de 391 litres au total. 

Ambiance high-tech et haut standing

Dans l’habitacle, le contenu technologique est bien fourni. Sur les finitions hautes, la nouvelle Skoda Fabia est dotée d’une instrumentation numérique et d’un grand écran tactile de 9,2 pouces. De quoi proposer au conducteur et aux passagers le meilleur de la connectivité et une ambiance plutôt high-tech. Régulateur de vitesse adaptatif, climatisation bi-zone, lane assist, reconnaissance gestuelle et assistant vocal font partie des options de cette citadine par ailleurs équipée de 9 airbags. La Fabia s’enrichit également d’équipements tels que le pare-brise et le volant chauffants, un hot-spot Wi-Fi ou encore d’un florilège d’applications connectées. La planche de bord est elle aussi plus high-tech : entièrement redessinée, elle s’inspire largement des dernières productions Skoda Octavia et Enyaq. Le choix des matériaux et les nouvelles garnitures décoratives, apportent, avec l’éclairage Leds qui va bien, une touche de modernité et de standing. 

Le diesel bouté hors du réservoir

La quatrième génération de la Skoda Fabia s’offre cinq niveaux de puissance, s’échelonnant de 65 à 150 chevaux. Le diesel est abandonné. Place à des motorisations 100 % à essence. L’entrée de gamme (65 ch) est associée uniquement à une boîte manuelle à cinq rapports. Alors que le puissant 1.5 TSI de 150 chevaux reçoit d’office une transmission DSG à 7 vitesses. Ce dernier est du système ACT : une technologie capable de désactiver les cylindres. Enfin, Skoda propose sur sa nouvelle Fabia un réservoir de 50 l en option (40 l de série). De quoi lui offrir jusqu’à 900 km d’autonomie (WLTP). Cette autonomie s’explique aussi par l’aérodynamisme de la citadine : avec son Cx de 0,28 et sa calandre qui peut se fermer lors des phases de faible charge moteur, Madame joue les frugales.