Essai voiture

Nouvelle Toyota Aygo X 2022

Blog Vivacar » Nouvelle Toyota Aygo X 2022
Toyota Aygo X

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Sommaire de l’article

Aygo X, le premier crossover urbain de Toyota

Toyota fait de la résistance. Alors que la plupart des constructeurs automobiles abandonnent peu à peu le segment A des citadines à moteur thermique, le constructeur japonais dévoile son tout premier crossover urbain : l’Aygo X – prononcez « Cross » conçu et produit en Europe. Le petit SUV qui ne manque pas d’atouts sera disponible en 2022.

Un peu d’histoire… Fruit d’une collaboration avec le groupe PSA, la Toyota Aygo naît en 2005, en même temps que ses cousines, la Peugeot 107 et la Citroën C1. En 2014, une deuxième génération du trio est produite, mais PSA décide de s’arrêter là. Toyota se retrouve seul et planche alors sur une nouvelle génération qui finit par donner naissance à cette Aygo X originale à l’esprit de baroudeuse.

Force est de le reconnaître d’emblée, cette nouvelle Toyota Aygo X ne manque vraiment pas de charme et s’impose dans la gamme des petits SUV. Ses jantes de 17 ou 18 pouces, son côté SUV avec la garde au sol rehaussée de 11 mm, ses couleurs épicées, ses revêtements en plastique autour des passages de roues ou encore ses feux arrière Full LED lui donnent un look extrêmement sympathique.

Toyota Aygo X : plus longue, plus haute

Construite sur la plate-forme GA-B issue de la Toyota New Global Architecture (TNGA), comme la nouvelle Yaris et la Yaris Cross, elle est plus longue que sa devancière (3,70 mètres). Conçue pour la ville, l’Aygo X offre un rayon de braquage exceptionnellement réduit de seulement 4,70 m, l’un des meilleurs du segment.

La largeur totale de la carrosserie est augmentée de 125 mm atteignant alors 1 740 mm. Même la hauteur de la voiture a été augmentée de 50 mm. Cet agrandissement global profite bien sûr aux passagers, puisque l’espace aux épaules augmente de 45 mm. Les ingénieurs de Toyota ont même réussi à augmenter la capacité du coffre de 60 litres par rapport à l’ancien modèle, pour au total de 231 litres.

Des couleurs originales et très épicées

La Toyota Aygo X entend également se distinguer par des couleurs inédites, en l’occurrence quatre nouveaux coloris qui s’inspirent des épices : le Vert Cardamome, le Rouge Piment, le Beige Gingembre et le Bleu Genièvre. Chacune de ces couleurs se marie à merveille avec le noir du toit et de la partie arrière, ce qui permet au petit crossover urbain japonais de se démarquer et d’être reconnue instantanément.

Au demeurant, ce thème autour des épices ne concerne pas seulement la carrosserie. En effet, la finition intérieure répond aux couleurs extérieures pour donner un style distinctif à l’habitacle, notamment au tableau de bord et à la console centrale.

On notera également le symbole « X » discrètement cousu directement dans le tissu, ainsi que l’inscription « Aygo X reprise dans les phares.

La nouvelle Aygo X adopte une technologie high tech

L’Aygo X bénéficie des récentes nouveautés technologiques proposées sur les dernières Yaris et Yaris Cross, en particulier le système Toyota Smart Connect qui s’articule autour d’un grand écran tactile de 9 pouces offrant une navigation connectée avec l’actualisation des informations de circulation, sans oublier Android Auto et Apple CarPlay pour les smartphones.

Grande nouveauté technologique, l’application MyT permet d’accéder à une ribambelle d’informations comme le niveau de carburant, l’analyse de la conduite ou encore la localisation de la voiture.

Des aides à la conduite dernier cri

Le crossover urbain accueille en série le pack d’équipement de sécurité Toyota Safety Sense avec ses nombreuses aides à la conduite : système de sécurité de pré-collision avec détection des véhicules, piétons et cyclistes, actif également dans les intersections, alerte de franchissement de ligne avec aide au maintien dans la file et assistant de trajectoire, régulateur de vitesse adaptatif intelligent, gestion automatique des feux de route…

Une sécurité optimisée

Globalement, les ingénieurs Toyota ont voulu proposer une voiture « rassurante ». Ainsi la nouvelle transmission S-CVT offre la meilleure réponse au démarrage de sa catégorie, un fonctionnement intuitif et une linéarité parfaite tout en maintenant un bon équilibre entre performance et consommation de carburant.

De la même façon, pour une meilleure stabilité et des angles de roulis inférieurs, les roues – plus grandes – travaillent en harmonie avec les suspensions de la plate-forme TNGA réputée pour son efficacité. Toyota promet un confort de conduite du même niveau que les citadines du segment supérieur.

Aygo X : Une voiture pensée pour être économique

Les ingénieurs de Toyota ont mis un point d’honneur à rendre l’Aygo X la plus économique possible sans renier sur la qualité des matériaux. L’idée qui a prédominé tout au long de la conception était d’offrir la meilleure voiture possible la moins chère possible… Ainsi, la Toyota Aygo X a la carrosserie la plus légère de toutes les voitures des segments A ou B, ce qui contribue bien sûr à l’économie de carburant.

Dans ce même souci d’économie, le pare-chocs avant et les garnitures des passages de roue guident le flux d’air hors des pneus, pour réduire les turbulences à l’avant et sur les côtés de la voiture. Même traitement pour les garnitures des passages de roue arrière qui éloignent le flux d’air des pneus et le dirigent vers un point de convergence sur la partie postérieure de la voiture.

Une motorisation peu gourmande

Toyota a amorcé depuis longtemps le virage vers l’électrification mais le constructeur japonais, comme il l’a expliqué lors de la COP2, veut rester maître de son calendrier et par conséquent ne pas s’interdire de proposer à son catalogue une citadine à moteur atmosphérique, moins chère à développer qu’une hybride.

C’est le cas de l’Aygo X propulsée par le moteur 1 litre, 3 cylindres, 1KR-FE. Plusieurs fois primé, ce moteur réputé sobre et fiable a été encore amélioré pour répondre aux réglementations européennes tout en offrant un niveau élevé de fiabilité et d’agrément de conduite.

Sa consommation de carburant est estimée à seulement 4,7 l/100 km, pour des émissions de CO2 contenues à 107 g/km.

Anne-Charlotte Laugier, journaliste, blogueuse et romancière (Ramsay).