Arkana : le premier SUV coupé de Renault

Plus long que le Captur et plus compact que le Kadjar, le SUV Arkana marque la première incursion de Renault sur le segment des SUV Coupés. Son but : séduire les foules avec des proportions moins classiques.

SUV Arkana

Déjà commercialisé en Russie où il fait un carton en intégrant le Top 5 des meilleures ventes de Renault sur le marché, le SUV Arkana ne saurait tarder à l’être aussi en Chine et en Corée. Mais le Renault Arkana ne compte pas boucler si vite son tour du monde et devrait barouder sur les routes françaises en 2021. S’il sera identique à la version chinoise, le modèle taillé pour l’Hexagone bénéficiera d’une motorisation hybride rechargeable 1.6 E-Tech de 140 ch.

La version Coréenne pour la France

Pour ne pas faire d’ombre au nouveau Captur, Renault casera le lancement du SUV Arkana en 2021. Si la version dédiée à la Russie est basée sur la plateforme du Duster, c’est plutôt sur celle CMF-B du Captur 2 que ce « Kadjar coupé » s’appuiera pour se promener dans l’Hexagone. Samsung Motors avait d’ailleurs présenté un concept XM3 très proche du design de l’Arkana mais basée sur cette plateforme moderne. Le modèle qui déboulera en France descendra de la version Coréenne avec des moteurs TCe, dCi et hybrides déjà là.  La planche de bord du Renault Arkana, agrémentée du système Easy Link, sera identique à celle du Captur 2. Une version diesel sera-t-elle au programme ? Rien n’est moins sûr. En revanche, en plus du moteur essence 1.3 TCe annoncé en Chine, le SUV Arkana partagera aussi la technologie hybride du Captur. Et pour réduire les coûts de ce SUV coupé qui ne sera pas diffusé à gros volume, l’auto pourrait bien être produite à Busan, en Corée du Sud. Long de 4,54, le Renault Arkana s’intercalera pile poil entre le Captur et le Kadjar, notamment au niveau du positionnement tarifaire. Une cote qui le situe sur un gabarit similaire au futur Audi Q3 Sportback mais avec un tarif bien moins élitiste.

Tendance SUV Coupé

Pour mettre au monde un enfant Russe qui séduise, Renault devait jouer la carte élégance en produisant de belles lignes, sans oublier pour autant l’aspect fonctionnel et des tarifs accessibles. Dessiner un crossover coupé était donc la meilleure formule pour séduire le marché Russe. Renault roule ainsi sur les traces du BMW X6 apparu en 2008 et pionnier absolu du coupé. Si, à l’époque, la presse avait alors décrié l’inutilité de ce coupé à cause de son style torturé et de son tarif salé, la X6 rencontrait immédiatement le succès. Et la concurrence s’engouffrait dans cette nouvelle tendance : Mercedes avec son GLE coupé, Audi avec le Q8 puis la Q3 Sportback. Toutes les marques du marché premium ont ainsi leur modèle coupé. Même l’ultra luxe s’y plie, à l’instar de Porsche avec son Cayenne Coupé à l’allure plus sportive que le Cayenne traditionnel. Et, comme le prouve Renault avec l’Arkana, même les marques généralistes se mettent aussi à en fabriquer.

Les atouts du SUV Arkana

Si un coupé coûte plus cher qu’un SUV normal, qu’il offre moins d’espace à cause de sa ligne de toit basse et que son coffre est également forcément plus petit, ce genre de modèle rencontre aussi le succès. Tout simplement parce que les clients aiment le style des SUV coupés qui mêle à merveille design dynamique et praticité d’un SUV familial. D’ailleurs, preuve que ce design plaît énormément, tous les exemplaires de la série de lancement du SUV Arkana ont été réservés en à peine quelques heures en Russie. Et comme les SUV coupés ont aussi tendance à consommer plus qu’un SUV traditionnel, Renault a déjà la parade avec la technologie hybride. Avec ses faux airs de Megane au pavillon plus élancé, cette nouvelle auto arbore sans doute le physique le plus magnétisant de tous les SUV du losange. De quoi se demander s’il ne risque pas de cannibaliser le Kadjar ou le Captur, surtout si son châssis et ses moteurs sont au top. 

Partagez l'article sur :