Renault Captur 2 : futur leader des SUV urbains ?

Le Renault Captur 2 déboulera en concession en fin d’année. Quelles sont les différences avec son prédécesseur et quels sont ses atouts, notamment face à son grand rival, le Peugeot 2008 ? Le nouveau Renault Captur 2 doit absolument réaliser la meilleure synthèse pour rester parmi les SUV urbains les plus vendus.

Renault Captur 2

Avec sa bouille joviale, son accent mis sur les aspects pratiques et la possibilité de le personnaliser à outrance, le premier Renault Captur avait complètement séduit les consommateurs. Preuve en chiffres : le SUV urbain a été produit à 1.2 million d’exemplaires depuis l’année 2013 et était rapidement devenu le leader de sa catégorie. Mais, depuis, il y a du monde au portillon avec de féroces concurrents tels que le Volkswagen T-Roc, le Citroën C3 Aircross, le Seat Arona (et bientôt le Peugeot 2008), qui sont apparus pour lui faire de l’ombre. Pas question évidemment pour le constructeur au Losange de laisser périr son best-seller pour autant. Le Captur 2 qui sera en concession fin 2019, a été pensé pour rester dans la course et garder la pôle position. Le roi des ventes part confiant : cette seconde génération a décidé de conserver ses acquis et de corriger ses défauts. Petit tour du propriétaire avant de pouvoir le tester sur route plus tard dans l’année.

Différences Renault Captur 1 et le Captur 2

Pour impressionner la concurrence, gagner en habitabilité et séduire le marché chinois, le Renault Captur 2 a pris de l’embonpoint et s’est allongé de 11 cm pour mesurer 4.23m de long. Pareil pour les épaules : il en a pris et s’est élargi de presque 2 cm. De quoi délivrer plus d’espace aux genoux et aux épaules des passagers arrière. Et pour donner l’impression qu’il a passé des heures en « salle de muscu » et que c’est un solide élément mieux proportionné et plus mature, le Captur 2 a déposé des nervures sur son capot, ajouté des écopes aérodynamiques à la pointe du bouclier et des barres de toit pour renforcer le style SUV. Mais c’est à l’arrière que l’on remarque en un coup d’œil son évolution : les feux en C, repris du concept Symbioz, surprennent agréablement.

Les atouts du Renault Captur 2

Le Renault Captur 2 a bien l’intention de faire mieux que sa petite sœur. Et, au-delà de son physique plus musclé, il propose dans l’habitacle une montée en gamme flagrante. Place à une instrumentation numérique de 7 pouces de série (ou 10,2 pouces en option). Place aussi à un nouveau levier de boîte de vitesses EDC permettant l’intégration d’une console flottante avec, dans sa partie basse, une recharge de smartphones par induction. Niveau équipements de sécurité, il se démarque grâce à la conduite semi-autonome de niveau 2 (en option). Sans oublier la reconnaissance des panneaux, le freinage actif d’urgence ou encore l’alerte de franchissement de ligne, de série. L’autre atout majeur de cette seconde génération, c’est son coffre qui gagne 81 litres pour en promettre 536 au total. Soit le coffre le plus généreux de la catégorie.

De nouveaux moteurs en attendant l’hybride

Sous le capot, l’accent est mis sur une gamme de motorisations renouvelée. En essence, terminé l’ancien TCe 90 chevaux. Place au TCe 100 chevaux en entrée de gamme. Tout en haut de la gamme, le TCe 150 chevaux s’incline pour laisser place à un TCe 155 chevaux. Idem côté diesel : un nouveau Blue dCi 95 chevaux remplace définitivement le dCi 90 chevaux. Et un inédit Blue dCi 115 chevaux vient apporter sa dose de puissance à ceux qui en cherchaient. Il faudra attendre 2020 pour voir débarquer la nouveauté la plus importante : l’arrivée de la motorisation hybride rechargeable E-Tech Plug-in d’une puissance de 128 chevaux et dont le Renault Captur 2 sera le tout premier à bénéficier.

Partagez l'article sur :