Quand les berlines veulent ressembler aux SUV

dacia-Sandero-Stepway

Légèrement surélevées et parées d’accessoires de baroudeuses, de plus en plus de berlines disposent dans leurs gammes des modèles qui les font ressembler à des crossovers. Passage en revue.

Leur succès ne se dément pas malgré un léger fléchissement au cours de l’été. Les SUV voient leur cote grimper depuis plus de cinq ans et tous les constructeurs proposent aujourd’hui des modèles compacts ou plus petits pour répondre à cette demande. Mais en parallèle, nombre d’entre eux ont adapté leurs berlines pour les rendre plus baroudeuses et tenter de capter des clients qui avaient tendance à délaisser ces autos traditionnelles pour des SUV. La recette est immuable et a été inaugurée par Audi avec son break A6 Allroad, il y a près de vingt ans et reprise par Volvo il y a une dizaine d’années déjà avec son break XC70. Au menu : une garde sol relevée, des passages de roues et des pare-chocs renforcées pour donner à l’ensemble une allure baroudeuse. Si ces modèles ont aujourd’hui disparus, ces marques persistent dans cette customisation et de nombreuses autres les rejoignent, vogue des SUV oblige.

Le groupe Volkswagen en force

A la suite de l’expérience Audi, le groupe Volkswagen a décliné ce concept de « SUVéisation » à ses autres marques. C’est ainsi que chez Skoda est apparue l’Octavia Scout, toujours sur la version break (appelée Combi) de cette compacte. Chez Seat, c’est la Leon qui a eu droit à ce lifting, rebaptisée pour l’occasion Xpérience. Et chez Volkswagen, la Golf a eu droit, jusqu’à récemment, à cette modification désignée sous le signe de 4Motion, puisque, comme les autres berlines surélevées de la marque, elle a droit à quatre roues motrices.

Ford : une gamme complète

Chez Ford, ce n’est pas un modèle qui a droit à la déclinaison pseudo SUV : mais trois. La citadine KA+ est ainsi renommée Active. L’auto la moins chère du constructeur américain s’offre ainsi 23mm de hauteur en plus, une calandre spécifique et des garnitures de roues noires. La Fiesta a droit au même régime, de même que la compacte Focus, dont la nouvelle mouture vient d’apparaître.

Le premium connaît le même syndrome

Si Ford est un constructeur généraliste, les marques haut de gamme s’investissent aussi dans cette rehausse de leurs modèles. Hormis Audi avec son allroad et Volvo, qui dispose toujours d’un grand break V90 Cross country, Mercedes est entré dans la danse avec une version à tendance SUV de sa Classe A rebaptisé GLA. Même le Japonais Infiniti a fait grandir sa compacte Q30 pour la rebaptiser QX30. La transformation est similaire à celle de Mercedes, puisque les deux voitures sont conçues sur la même plateforme et disposent de nombreux éléments communs.

La low cost s’en mêle

C’est l’une des autos plus vendues en France, et elle aussi, a eu droit à son coup de baguette magique SUV. La Dacia Sandero Stepway (c’est son nom de baroudeuse) est un peu plus haute que le modèle de base. Le monospace Lodgy de la même marque a droit également à ce traitement Stepway depuis cette année, histoire de relancer un modèle boudé, comme le sont tous les monocorps.
Fiat et Suzuki : les exceptions
Mais si ces différentes et parfois habiles transformations sont avant tout esthétiques, hormis dans le groupe Volkswagen, certaines marques pensent encore aux conducteurs des montagnes qui ont un réel besoin d’un 4×4, sans pour autant vouloir investir dans des lourds tous terrains. C’est ainsi que la petite Fiat Panda 4×4 fait depuis des années le bonheur des conducteurs alpins. Simple, légère et abordable elle se joue des congères. A peine plus onéreuse, la petite Suzuki Swift dispose elle aussi d’une version à quatre roues motrices. Une évidence pour le constructeur japonais, historiquement spécialisé dans ce type de transmission.