Cupra : une famille désormais au complet

Lancée il y a deux ans à peine avec un seul modèle, la marque espagnole Cupra, émanation du constructeur Seat, s’affiche aujourd’hui avec un premier bilan, quatre modèles et un cinquième à venir.

cupra

Jusqu’en 2018, Cupra n’était qu’une appellation, une manière de reconnaitre les modèles sportifs de Seat. Mias sous l’impulsion de son patron l’Italien Luca de Meo, aujourd’hui directeur-général de Renault, le logo est devenu une marque à part entière. Au départ, un seul modèle était censé tenir à bout de bras la nouvelle entité. Le Cupra Ateca débarquait alors avec un concept unique : être le seul SUV sportif généraliste. Et malgré le doute qu’un tel équipage a pu faire naître, le succès est au rendez-vous. Après deux exercices, il s’en est vendu près de 40 000. Une première réussite qui a donné des ailes à la toute jeune marque et dès cette année, ce ne sont plus un seul, mais quatre modèles qui vont pouvoir former une véritable gamme. Une cinquième auto arrivera dès l’année prochaine pour les accompagner.

Cupra : deux berlines très bientôt

Les connaisseurs le savent : la Seat Leon dans sa version sportive est l’une des meilleures de sa catégorie. Il est donc logique qu’elle entre dans l’acurie Cupra. Ce qu’elle fera dans quelques mois avec pas moins de 4 moteurs et deux versions. Disponible en 245, 300 et 310ch en berline et en break, elle inaugurera également le bloc hybride rechargeable de 245ch. Au programme aussi, les attributs habituels des modèles Cupra : des freins Brembo, des pots Akrapovic, une suspension pilotée et une toute nouvelle plateforme made in groupe Volkswagen, auquel l’Espagnol appartient : la MQB-Evo, plus rigide que son ancêtre.

Un SUV exclusif et un électrique à venir

Mais après deux ans d’existence, Cupra essuyait une critique récurrente : celle de ne pas disposer de modèle propre, et de se contenter de reprendre des voitures existantes auprès de sa maison mère Seat pour leur donner des attributs sportifs. Il en sera terminé à la fin de l’année avec l’arrivée du premier modèle exclusif : le Formentor. SUV Coupé dont les lignes sont piles poil dans les codes esthétiques du moment, il bénéficiera lui aussi dès son lancement du nouveau bloc essence hybride rechargeable de 245ch. Autre nouveauté toute aussi exclusive, l’électrique El Born sera commercialisée en 2021 et utilisera la nouvelle plateforme inaugurée par la Volkswagen ID3. On ne connait pas les détails techniques de cette nouvelle auto, en revanche, un seul chiffre a fuité : elle devrait effectuer le 0/100km/h en 2,9s seulement.

Cupra : un Ateca revisité

Mais comme toute marque qui se respecte, Cupra se devait de renouveler les produits existants. C’est chose faite avec le SUV Ateca. Après moins de deux ans de bons et loyaux services il revient avec quelques retouches. Pourquoi remanier une auto si tôt après son lancement ? Les dirigants de Cupra l’avouent : ils ont profité du lifting du cousin Seat Ateca pour réaiser le leur. Peu de changements stylistiques pourtant dans cet Ateca de phase 2. Les optiques sont modiifiées à l’avant comme à l’arrière, ainsi que le bouclier. A l’intérieur, l’auto bénéficie d’un nouveau volant et d’une conduite autonome améliorée grâce à un régulateur prédictif qui adapte automatiquement la vitesse de la voiture selon les panneaux de signalisation.

L’essentiel est sauf

Mais ces menues nouveautés sont avant tout cosmétiques et préservent l’essentiel : le moteur de 2l essence de 300ch qui, s’il appartient au groupe a été retravaillé il y a quelques années déjà par les ingénieurs Seat et livre depuis lors tout son talent sous le capot de la Leon et aujourd’hui sous celui de ce Cupra Ateca. Il conserve également son châssis aiguisé. Lui non plus n’a pas été modifié depuis la version 2018 de ce SUV. Rigidifié et armé d’une suspension pilotée, il parvient à faire oublier à son conducteur qu’il est à bord d’un SUV. Les défauts habituels de ce type d’engin (roulis, lourdeur, etc) sont totalement gommés. Ils l’étaient dans le modèle de première génération, et le sont dans le nouveau.

Partagez l'article sur :