Audi A1 – vidéo de présentation

En 2018, Audi a lancé sa seconde génération d’A1. A l’aise sur routes et autoroutes, l’Audi A1 est un concentré de premium. 

Avec son gabarit similaire à une Renault Clio (un poil plus que 4 mètres), l’A1 est la plus petite de la marque aux anneaux. A part des matériaux sommaires qui habillent les portes, les assemblages sont précis dans l’habitacle, l’ergonomie bien pensée, les rangements spacieux et les afficheurs numériques valorisants. Pour disposer du Virtual Cockpit, en revanche, il faut prendre la S Line minimum. L’écran central passe à 10.1 pouces et devient tactile. Quel que soit le niveau d’équipement choisi, le chargeur par induction réclame un supplément. A l’arrière, le dossier reste un peu vertical. Le coffre, quant à lui, a évolué et peut recevoir 335 litres ainsi qu’un plancher modulable en option. Agréable à vivre, l’Audi A1 est également séduisante à conduire.

Audi A1 : routière aguerrie

L’Audi A1 n’existe plus qu’en 5 portes (appelée Sportback) et utilise la même plateforme que la Volkswagen Polo. Sa concurrente principale n’est autre que la Mini, la seule autre citadine premium. Le 3 cylindres de 116 chevaux fait le job et offre de bonnes relances, sur route comme sur autoroute. Un Drive select permet de choisir le mode de conduite adapté. En mode dynamique, un son artificiel, pas vraiment utile, du 3 cylindres apparaît. Même sans s’adonner à l’eco conduite, la consommation moyenne de ce modèle tourne autour de 6l/100km. Quant au 0 à 100km/h, il s’exécute en 9.4 secondes. Au chapitre du comportement routier, la plus petite des Audi n’a pas grand-chose à se reprocher et conserve un bon niveau de confort, moins ferme que la précédente génération. Pour les manœuvres, gare à la visibilité en ¾ arrière. 

Avec sa bonne habitabilité, sa présentation soignée et son ergonomie au poil, l’Audi A1 peut facilement se trouver d’occasion sur Vivacar.

Partagez l'article sur :