La BMW Série 4 et ses naseaux XL arrivent

BMW lève le voile sur sa nouvelle Série 4. Si sa face avant et ses naseaux démesurés ne font pas l’unanimité, le reste de sa ligne et ses motorisations devraient convaincre ses futurs clients dès le mois d’octobre.

bmw serie 4

L’arrivée d’une nouvelle BMW est toujours un événement. Mais lorsque la marque de Munich ose, en plus, une innovation stylistique, il s’en suit généralement un tollé. Comme si les fans du constructeur à l’hélice refusaient obstinément que l’on modifie un tant soit peu l’objet de leur désir. En cause sur la nouvelle Série 4 dévoilée il y a quelques jours : les fameux naseaux, calandre maison et symbole de BMW fortement agrandi sur le modèle en question, s’inspirant des mythiques Roadster 328, comme il le fut sur la Série 7 et le X7. Nous voilà revenus au début des années 2000 et à la controverse qui agitaient les mêmes fans reprochant le style maison de l’époque et, surtout, décriant les choix du directeur du design Chris Bangle, l’un des plus doués de sa génération. Reste que les choix actuels de BMW, s’ils déstabilisent quelque peu les puristes, sont loin de tourmenter les clients et, en 2019, la marque allemande a réalisé un record de vente que le nouveau haricot de cette série 4 ne devrait pas freiner. Une série dont on découvre d’abord la version coupé, avant une version survitaminée M qui devrait suivre. Comme ce fut le cas avec la première mouture commercialisée en 2013, la 4 devrait également être déclinée en berline coupé et cabriolet. Elle avait, en compagnie de l’Audi A5, inventé ce genre qui se situe entre la sage berline 4 portes et le coupé, histoire de profiter des avantages de la ligne du second et de l’habitabilité de la première.

BMW Série 4 Coupé : une face avant étonnante

Les coupés n’ont plus trop la cote en France. Mais la marque à l’hélice a décidé de dévoiler d’abord sa nouvelle Série 4 Coupé avant la déclinaison 4 portes. BMW propose de nouveaux codes stylistiques, faisant de cette « 4 » un modèle qui se distingue vraiment de la Série 3 dont elle dérive pourtant étroitement. La nouvelle Série 4 ne manque pas d’audace en installant un double haricot vertical emprunté aux modèles d’avant-guerre. A l’arrière, le porte-à-faux agrandi fait désormais largement penser à la Série 8. Pour le reste, la dernière Série 4 conserve les proportions classiques des coupés BMW.  A commencer par une ligne de caisse plongeante, des porte-à-faux parfaitement maîtrisés et un grand équilibre des formes. La Série 4 affiche des dimensions en hausse : +12,8 cm en longueur à 4,76 m, +2,7 cm en largeur à 1,85 m et +4,1 cm sur l’empattement à 2,85 m. La hauteur passe, quant à elle, de 0,6 cm à 1,38 m, ce qui fait tout même 5,7 cm de moins que la nouvelle Série 3 berline. Les voies AV et AR s‘élargissent respectivement de 2,8 et 1,8cm pour une tenue de route encore perfectionnée. Le volume de coffre, pour sa part, est de 440 litres. Sa silhouette générale n’est pas sans évoquer celle de la Série 8, notamment avec sa superposition de nervures latérales et une poupe statutaire mimant celle du coupé Série 8.

Hybridation légère

Ça s’électrifie sous les capots de la nouvelle BMW série 4. Au lancement, deux moteurs quatre cylindres seront disponibles. Une motorisation essence 2.0L de 184 ch, d’une part, pour la 420i Coupé qui revendique une consommation de 6,3 l/100 km, soit des émissions de CO2 de 143 g/km. Un diesel 2.0L de 190 ch, d’autre part, sur la 420d à hybridation légère 48V. La gamme diesel s’enrichira ensuite de deux six cylindres en ligne 3 litres à hybridation légère 48V eux aussi : le 430d de 286 ch et le M440i de 374 ch. Outre le surcroît de puissance et de souplesse, le circuit 48V apporte un gain d’environ 0,3l de consommation de carburant. Tous les modèles de cette nouvelle série 4 bénéficient de la boîte de vitesses automatique à 8 rapports de série. Proposé en option sur la 420d, le système 4 roues motrices sera livré d’office sur la M440i et équipera les deux autres versions diesels lancées en mars 2021. Par rapport à la Série 3, les suspensions de cette nouvelle Série 4 ont été raffermies et le centre de gravité légèrement abaissé afin d’apporter un maximum de dynamisme au volant. Lancée en octobre prochain, la gamme Série 4 démarre à 48 000 euros (420i) et s’étend jusqu’à 68 400 euros en version M440i xDrive.

Partagez l'article sur :