Essai vidéo BMW série 8

Nous avons pris le volant d’une auto assez exceptionnelle : la nouvelle BMW série 8, un grand coupé GT qui navigue entre sport et confort. Certes, à la fin de son nom 840D, il y a bel et bien ce D, comme diesel. Mais lorsque l’on accélère, on dirait un V8 essence, même à pleine charge. Il faut dire que ce diesel-ci dispose de 320ch et abat le 0 à 100 en 4,9s. De quoi faire pâlir d’envie de nombreux modèles essence. Son châssis ? Il est parfaitement à la hauteur. Imaginez un TGV qui ne dévie pas de sa trajectoire : ce coupé 840D est équipé de 4 roues motrices ainsi que de quatre roues directrices.

Conduite autonome de niveau 3

Cette BMW série 8 atteint le niveau 3 de la conduite autonome. Son régulateur s’adapte à la circulation. Quant à la trajectoire, elle peut être corrigée automatiquement pour rester dans la bonne voie. Le constructeur allemand a également pensé au passager. Surtout à celui de l’avant, car à l’arrière c’est un peu riquiqui, coupé oblige. Pour celui qui prend place à côté du conducteur, l’ambiance respire le luxe, le cuir, le métal et le siège est particulièrement ergonomique. Et chauffant aussi, comme le sont les accoudoirs. Rien n’est trop beau pour les frileux.

BMW série 8 : le prix du rêve

Luxe, performances et silence impressionnant sont donc au programme de ce retour de BMW à la série 8 qui avait été abandonné depuis quelques décennies. Mais, évidemment, ce modèle très exclusif est vendu à un prix très exclusif : entre 99 700 et 109 150 euros.