Nouvelle 308 : Peugeot remet son best-seller en jeu

Best-seller de Peugeot, la 308 va céder sa place à un nouveau modèle : la nouvelle 308 après 7 ans de bons et loyeux services simplement marqués par un restylage. Une lourde tâche pour la nouvelle mouture qui devra remplacer la voiture de l’année 2014.

nouvelle 308

C’est plus qu’un évènement, c’est un bouleversement. Chez Peugeot, l’annonce de la nouvelle 308 est l’un des temps fort de l’année. Et le sera encore plus l’an prochain, lors de l’arrivée de la voiture. Car c’est tout simplement l’auto qui a le plus marqué l’histoire du Lion au cours des vingt dernières années. Au même titre que la 205 qui, dans les années 80, a sauvé la maison. Et si en 1982, lors de l’avènement de  la 205 en question, le Lion n’était pas en grande forme, en 2013, PSA était en quasi faillite. La même année, cette phase 2 était présentée au salon de Francfort, succédant à une première mouture plutôt fade. Et, miracle, non seulement l’auto est dotée d’une ligne séduisante, mais de plus, ses qualités de fabrications sont, enfin, évidentes. le public, comme la critique ne s’y est pas trompé et dès l’année suivante, la 308 a remporté le prix de la voiture de l’année. 

La 308 a fait basculer Peugeot dans un autre monde

Surtout, l’indtrônable Volkswagen Golf, qui règne sur le marché européen des berlines compactes s’est fait sérieusement du souci, pour la première !a fois depuis 1974. Avec cette voiture, Peugeot a changé d’ère, passant d’un constructeur généraliste anodin, à un spécialiste de « l’access premium », ce seuil situé juste avant le haut de gamme ou l’on retrouve évidemment Volkswagen, mais également Mazda ou Honda. Un seuil ou les qualités de fabrication, de finition et de fiabilité sont nécessaires et justifient des prix plus élevés pour une cote de revente plus élevée aussi. La 308 a ouvert le chemin emprunté depuis pour toute la gamme Peugeot.

Une évolution en douceur

Autant dire que la tâche est difficile lorsqu’il s’agit de renouveler un tel emblème. Alors, à leur habitude, les designers maison ont été prudents. On ne change pas un dessin qui gagne, et encore moins un mythe. Alors les proportions de la nouvelle 308 seront respectées. Avec 4,26m elle ne grandira que de quelques millimètres. Ses surfaces vitrées restent équivalentes et son volume de coffre, s’il n’est pas encore connu, ne devrait pas trop différer.

La nouvelle 308 : Un design en accord avec les autres modèles

Pourtant, la silhouette de la nouvelle 308 sochalienne sera facilement identifiable par rapport à l’ancienne, avec une calandre reprennant les nouveaux codes stylistiques de la marque, visibles sur la 508, la nouveau 2008 et, surtout la 208, dont cette 308 sera réellement le grand frère. La grille très verticale et les feux de jour en forme de griffe (de lion) sont désormais la base du design Peugeot.

Du numérique à tous les étages

A l’intérieur de la nouvelle 308, on retrouve bien évidemment le fameux i-cockpit et son petit volant, eux aussi indissociables de l’ensemble de la gamme, jusqu’aux utilitaires. Signe des temps : les cadrans sont remplacés par une dalle numérique. L’écran multimédia central est toujours présent et, selon la direction de Peugeot, sa rapidité d’utilisation sera améliorée par rapport au modèle précédent. Enfin, toujours pour être dans l’air du temps, la nouvelle 308 sera dôtée d’aides à la conduite toujours plus innovantes. Quant à l’ergonomie de l’espace conducteur, parfois critiquée, elle devrait être améliorée.

Le plein d’hybride

Sous le capot de cette nouvelle 308, le diesel restera bien sûr présent, avec des blocs blueHDI dont la puissance varie entre 100 et 180ch, mais la part belle sera faite à l’essence, souvent hybride, avec une micro-hybridation 48V pour les petites puissances (de 100 à 155ch), mais surtout avec l’arrivée d’une version PSE (Peugeot Sport Engineered). Ce nouveau sigle remplace l’ancestral GTI pour les versions les plus sportives des Peugeot. Pour cette première, c’est le bloc essence hybride déjà vu sous le capot de la 508 qui est chargé de l’inauguration. Si pour le moment, aucune version totalement électrique n’est annoncée, le break est d’ores et déjà au progamme. Il s’annonce dès 2022. Enfin, côté tarifs, s’ils ne sont pas encore connus, ils devraient être plus levés de quelques centaines d’euros à ceux du modèle actuel.

Partagez l'article sur :