Marques et modèles

Volkswagen Golf 8 : toujours numéro 1 en Europe

Ni la crise sanitaire, ni les problèmes techniques, pas plus que les polémiques n’auront eu raison de la Volkswagen Golf 8. Contre vents et marées, la huitième génération de la compacte allemande reste dans la place. Mieux : elle s’agrippe à la première marche du podium européen avec plus de 250 000 Golf 8 écoulées.

Volkswagen Golf 8
Volkswagen Golf 8

Si elle devait pratiquer un sport, ce serait sûrement l’Aïkido : la Volkswagen Golf 8 utilise la force de l’adversité pour la déjouer et rester debout, quasi sans effort. Car aucune peau de banane envoyée par ses concurrentes et le destin n’a réussi à envoyer la compacte allemande au fossé. La Golf 8 ferait un bon récit d’opiniâtreté lors d’une conférence TEDx : elle a déjoué absolument tous les pièges et mésaventures. Car, malgré les innombrables péripéties, elle reste l’auto la plus vendue en Europe. La vedette incontestée de Volkswagen s’est écoulée à 255 000 exemplaires, devant la Toyota Yaris et la Renault Clio. Pourtant, le scenario ressemblait plus à celui d’un thriller que d’un feel good. Retour sur une histoire qui finit bien mais qui aurait pu virer au cauchemar.

Golf 8 : un lancement sans cesse repoussé

La Golf 7 a pris sa retraite bien méritée début 2019. La huitième mouture de la compacte allemande devait entrer comme il se doit en production en Juin 2019 et dévoiler le bout de son capot au salon de Francfort. Manque de pot, à cause de problèmes techniques, la sortie de la Golf 8 est repoussée à fin 2020. Volkswagen décide alors de mettre, à la place, sa nouvelle compacte ID3 sous les feux.  Ce n’est qu’au mois de décembre 2020 que l’auto tant attendue peut enfin être testée lors d’essais presse. Les retours sont excellents : la Golf 8 est cohérente, fiable et technologiquement à la pointe. Evidemment, elle est chère, comme toute Golf qui se respecte. Et cette formule a toujours fonctionné à merveille. Le salon de Genève en point de mire, la Golf 8 a tout pour réussir. Sauf qu’entre temps, la Covid 19 vient lui mettre des bâtons dans les roues : Genève est annulé et les acheteurs barricadés chez eux, n’achètent plus. Comme tous les constructeurs, Volkswagen doit fermer ses usines et ses garages dans toute l’Europe. La marque allemande fait alors le dos rond et se console en misant sur l’arrivée du déconfinement et la reprise au mois de Juin. Sauf qu’un nouveau bug électronique stoppe à nouveau la production de la Golf 8 que l’on pouvait alors croire maudite. Car le fantôme du dieselgate rôde toujours et toutes les péripéties qu’a connu la star allemande commencent à ressembler à une choucroute bien (trop) gratinée.

Une pub jugée raciste

Mais Volkswagen ne lâche jamais le ballon. Et après avoir réglé les bugs techniques, le lancement commercial de la Volkswagen Golf 8 peut enfin avoir lieu. Sauf qu’une polémique a lieu autour de la pub de la compacte allemande jugée raciste. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on peut voir une main blanche en train de bousculer un homme noir comme une marionnette. Histoire de rajouter un peu d’eau dans le moulin des détracteurs de cette publicité, la scène a lieu devant un café nommé « Le Petit Colon ». Les spectateurs ont considéré que la main semblait faire un signe de « White Power » et une enquête interne a été menée pour savoir comment cette publicité a pu être diffusée alors qu’elle pouvait heurter la sensibilité de certains clients. Quelques jours plus tard, Volkswagen a présenté des excuses officielles, retiré le bad buzz et les affaires ont pu reprendre.

Volkswagen Golf 8 : l’inébranlable 

Quand on a la poisse, on a la poisse. Suite à cette polémique, une autre s’élève, qui concerne directement les qualités de la Golf 8 cette fois. Un magazine automobile suédois pointe du doigt la compacte allemande : cette dernière échouerait au test d’élan. Et l’avalanche se poursuit : Greenpeace entre dans la danse et, après avoir envoyé de faux acheteurs dans les concessions VW, dévoile que les commerciaux préfèrent les aiguiller sur la Golf 8 thermique plutôt que sur l’ID3 électrique malgré leur profil parfait pour rouler avec un moteur à watts (moins de 150 km d’affilée). La raison est vénale : les commerciaux reçoivent une commission supérieure lorsqu’ils vendent une Golf plutôt qu’une ID3. Miracle : malgré tous ces obstacles, la Golf 8 pose ses quatre roues sur la plus haute marche du podium. Même les SUV qui représentent 40 % des ventes n’ont pas eu sa peau. Car la Golf 8 a la peau dure et pourrait même être l’auto la plus vendue en 2021. On parie ?