Nouvelle DS4 : l’arme premium compacte

La nouvelle DS4 a le marché européen dans le viseur. Assemblée en Allemagne, la berline compacte premium sera sur nos routes au dernier trimestre 2021.

Nouvelle DS4

Ses concurrentes ne vont pas tarder à la voir débouler. Et sur le segment des berlines compactes premium, la nouvelle DS4 compte bien jouer des coudes avec l’Audi A3, la Mercedes Classe A et la BMW série 1. Une concurrence qui a, certes, 20 ans d’avance. Mais l’idée, c’est bien, à terme, de la rattraper. Maintenant qu’elle appartient au nouveau groupe Stellantis, la française qui met le paquet sur ses courbes avantageuses et sa finition intérieure exquise, sera fabriquée de l’autre côté du Rhin, dans l’usine Opel de Russelsheim.

DS : des résultats positifs malgré le contexte

Malgré le contexte sanitaire, DS demeure l’un des constructeurs qui a réussi à tirer son épingle du jeu en faisant preuve d’un intéressant dynamisme. La toute jeune firme tricolore en pleine phase de développement revendique 1,5 % de parts de marché en Europe. Un score équivalent à des concurrents existants depuis très longtemps à l’instar de Lexus ou de Jaguar. Avec seulement deux modèles au catalogue (DS7 et DS3 Crossback), la jeune marque premium aura mieux résisté que ses homologues du groupe Stellantis avec un volume en baisse de 39,5% en Europe au premier semestre (après une hausse de 16,8% au premier trimestre) quand Peugeot perdait 42,4%, Citroën 44,4% et Opel 55,4%. Cette année, DS entame son troisième cycle de vie avec la nouvelle DS 4.  Objectif : posséder 6 modèles au catalogue, tous électrifiés.

Nouvelle DS4 : une auto allégée 

C’est affublé d’un nouveau châssis (EMP2V3) que la nouvelle DS4 de 4.40 mètres de long et foulant le sol de ses immenses roues de 72 cm de diamètre, se présente. Un châssis qui lui permet de réussir haut la main au crash test, d’abaisser le capot et de reculer le pare-brise. Quant à l’utilisation de l’acier embouti à chaud et à la revisite du bloc de climatisation dont la taille a été réduite, tout cela lui a permis de perdre de grappiller de nombreux kilos sur la balance. Autre conséquence positive à cette clim revisitée : le rangement est nettement plus important dans la console centrale.

Autonomie électrique de 50 km

A son lancement, la nouvelle DS4 sera proposée avec cinq motorisations : trois essence (130, 180 et 225 ch), un diesel de 130 ch qui devrait représenter 25% des ventes, et une hybride rechargeable de 225 ch d’une autonomie électrique de 50 km. Une boîte auto à 8 rapports est associée à toutes ces mécaniques. Mais attention. Elle n’entraîne que les roues avant.  Pas de version 4 roues motrices pour l’heure, contrairement à ses concurrentes allemandes. Mais ça viendra sûrement, comme c’est le cas sur la nouvelle Peugeot 508 PSE. Une DS4 plus typée « SUV » qui portera le nom de DS4 Cross verra également le jour. Pas de surélévation au programme, juste un look bien spécifique avec, notamment, une grille de calandre noir brillant, un toit peint qui reprendra la couleur de la carrosserie, des barres de toit et des protections de caisse noir mat en partie basse.

Nouvelle DS4 : interface 100% numérique

La nouvelle DS4 offre une interface 100 % numérique au conducteur, à l’instar de l’écran central de 10 pouces ou de la surface tactile « Smart Touch » de 5 pouces posée délicatement sur la console. L’instrumentation est également numérique et s’accompagne d’un affichage tête haute projeté, évidemment, sur le pare-brise mais à la taille équivalente à un écran de 21 pouces. Une large surface donc. Pour écouter de la musique, c’est le système audio Focal qui s’en charge avec ses 14 haut-parleurs. Equipement inédit : la caméra infrarouge incrustée dans la calandre et qui offre la vision de nuit. Les phares DS Matrix Led sont directionnels et ne manquent pas d’éclairer le bord des routes ainsi que l’intérieur des virages pour plus de sécurité. A l’arrière, l’habitabilité a été optimisée : deux adultes peuvent s’y glisser sans avoir la tête plaquée contre le toit. 

Les commandes de la nouvelle DS 4 seront ouvertes à la fin du premier semestre. Mais les livraisons n’interviendront qu’à l’automne 2021.

Partagez l'article sur :