Renault Zoé – vidéo de présentation

Renault a attendu 7 ans pour la renouveler. La nouvelle Renault Zoé, le véhicule 100% électrique le plus vendu en France et en Europe, est là. Et a changé à tous points de vue.

Pour répondre aux nouvelles normes anti-pollution, tous les constructeurs se mettent à l’électrique. Et Renault, en la matière, a été avant-gardiste. La Renault Zoé, sur nos routes depuis 2012, a eu quelques mises à jour depuis. Mais c’est en 2019, qu’elle a tout  changé. On avait l’habitude d’une petite Renault Zoé avec design sympa. Désormais, elle arbore une mine plus sérieuse même si elle est identifiable au premier regard. La nouvelle Renault Zoé fait également le plein des dernières nouveautés : ses phares sont passés à la technologie full leds, ses anti brouillard ont été intégrés à la calandre en position basse, des touches de chrome ont été ajoutés et son capot bosselé pour montrer ses muscles. L’arrière de cette nouvelle Renault Zoé s’est aussi offert une mise à jour esthétique avec l’intégration de nouveaux feux et clignotants à défilement. L’ADN Clio 5 n’est pas bien loin…

Mises à jour technologiques

La première chose qui interpelle dans la nouvelle Renault Zoé, c’est la mise à jour technologique. A commencer par un immense écran 10 pouces dès le premier niveau de finition. Un écran posé à la verticale de bonne qualité avec de jolis contrastes. Une navigation assurée par Tom Tom avec des mises à jour automatiques.

Nouvelle Renault Zoé : un habitacle exigu

A l’arrière, ça reste exigu et la position des sièges est un peu verticale. Au niveau des genoux, c’est assez limité. Pareil pour la garde au toit. Le planche plat, habituel sur les autos électriques, est bien. En revanche, comme les batteries sont logées dans le plancher, cela fait remonter la cave à pieds. Renault dit que cette nouvelle Zoé est une 5 places. Pourtant, c’est compliqué de mettre trois adultes à l’arrière. Le coffre émarge à 338 l avec un logement sous le plancher pour le câble de recharge : cela n’est très pratique au quotidien pour glisser le gros câble dans ce réceptacle.

Dynamisme sur la route

Le caractère plus dynamique est là, notamment en version Intense et à équivalence de 135 ch. La nouvelle Renault Zoé est volontaire, y compris sur les routes sinueuses grâce au centre de gravité abaissé (batteries intégrées dans le plancher). Cette auto électrique est agile. La direction est encore un peu molle mais avec 375 km d’autonomie, elle devient une citadine polyvalente en pouvant sortir de la ville. Pour allonger son rayon d’action, la nouvelle Renault Zoé dispose même d’un nouveau mode B qui augmente le freinage régénératif. 

Bilan de la nouvelle Renault Zoé

Seule au monde en 2012 à son lancement, la Zoé voit la concurrence se pointer sous l’impulsion de la nouvelle réglementation sur le CO2. Voici donc venir la Peugeot e-208 et l’Opel Corsa-e avec des tarifs comparables, mais des autonomies inférieures. La Zoé doit aussi compter avec la nouvelle VW ID.3, certes d’un format plus grand, mais assez généreuse en autonomie. D’occasion, la Zoé représente aujourd’hui 26 % du marché de la seconde main. On trouve majoritairement des modèles 2013 et 2014, un peu moins de 2015 et 2016. Et désormais, la toute dernière Zoé. 

Partagez l'article sur :