Nouvelle Citroën C4 : berline branchée

Avec sa nouvelle Citroën C4 qui fait à la fois le pari de l’électricité et de l’originalité avec un design audacieux inspiré de la GS qui fête ses cinquante ans. 

Citroën C4

Citroën continue à électrifier sa gamme et axe sa communication principalement sur la version électrique. Mais la future berline cinq portes de la nouvelle Citroën C4, commercialisée à la rentrée, sera bel et bien disponible aussi en versions essence et diesel.

Après l’ë-SpaceTourer et l’ë-Jumpy, le constructeur aux chevrons vient de dévoiler sa nouvelle C4 100% électrique et fait son retour sur le marché des berlines compactes. Pourquoi ce choix alors que la C4 Cactus, petite et mal finie avec ses plastiques bas de gamme, n’avait pas rencontré un franc succès et avait définitivement arrêté sa production en 2019 ? Parce que les berlines de taille moyenne représentent un marché cible (28% des ventes du segment C en Europe).

Nouvelle Citroën C4 : des airs de SUV coupé

Citroën fait le pari de l’originalité pour faire renaître la Citroën C4 de ses cendres. En diffusant finalement les photos de sa future C4 avant le 30 Juin, le constructeur au double chevron peut dire que le classicisme, « ça, c’était avant ». Car la berline compacte qui prend des airs de SUV coupé et sera désormais déclinée en version 100% électrique, en plus des motorisations essence et diesel, arbore un design un peu particulier. Sa lunette arrière fort inclinée qui s’étire jusqu’à la cassure du coffre ainsi que ses vitres latérales qui s’étendent quasiment jusqu’aux feux arrière, ne sont pas sans rappeler le design de la légendaire Citroën GS, une berline aux lignes audacieuses qui fête ses 50 ans. Place à une silhouette biseautée, beaucoup plus agressive, avec des grandes roues. Vincent Cobée, le nouveau directeur de Citroën arrivé en début d’année et donc en rien responsable de ce projet, indique que, « dans les cinq prochaines années, Citroën reviendra à des lignes plus proches de celles des années 1970 à 1990 ». Si la silhouette de la nouvelle Citroën C4 revendique le dynamisme d’une berlinel’auto attrape subtilement certains codes du SUV pour plus de caractère comme ses ailes et contours de roues qui ont été travaillés pour renforcer sa proximité avec la famille voitures hautes sur patte. Près de deux ans après son évaporation du marché et son remplacement par une C4 Cactus peu convaincante, Citroën revient donc sur le segment très concurrentiel des berlines compactes avec un modèle qui fera parler de lui. 

Motorisations essence, diesel et 100 % électrique

La nouvelle Citroën C4 a été développée sur la plateforme multi-énergie CMP du groupe PSA sur laquelle reposent notamment les Peugeot 208 et 2008, la DS3 Crossback et l’Opel Corsa. Pour élaborer la nouvelle Citroën C4, l’empattement a été allongé au maximum des possibilités de la plateforme. De quoi la faire dépasser les 4,30 m. A l’instar des autres véhicules conçus sur la même structure, la nouvelle Citroën C4 offre le choix entre des motorisations essence, diesel et 100 % électrique. Cette dernière baptisée ë-C4 permet à Citroën de se positionner sur le marché des berlines compactes familiales zéro émission en pleine expansion. Ce modèle mut par la fée électricité sera animé par un moteur de 136 ch (100 kW). Grâce à des lignes particulièrement aérodynamiques, l’autonomie de la nouvelle Citroën C4 sera supérieure à celle du e-2008 (320 km) et devrait dépasser les 400 km. Quant aux motorisations thermiques, la nouvelle Citroën C4 s’appuiera sur la banque d’organes PSA pour proposer les dernières versions essence 3-cylindres turbo Pure Tech (130 et 155 ch) ainsi que les diesels BlueHDi. Pour mettre la gomme sur le confort, Citroën proposera également son système de suspensions à butées hydrauliques progressives et les sièges « Advanced Comfort » sur sa nouvelle Citroën C4 dont le SUV C5 Aircross bénéficie.

Nouvelle Citroën C4 : un habitacle moderne

A l’intérieur, pas question d’être ringard. L’ambiance de la nouvelle Citroën C4 dégage, d’après les premières images, une impression de modernité avec une nouvelle planche de bord toujours plus épurée et une instrumentation numérique. Notamment une grande dalle numérique au centre de la console. La version 100 % électrique, quant à elle, s’accompagne de l’apparition d’un minuscule levier de transmission à impulsion sur le tunnel central. 

Partagez l'article sur :