Ford Bronco et l’engouement pour les 4×4 néo-rétro

Suzuki Jimny, Land Rover Defender, Jeep Wrengler et maintenant le nouveau Ford Bronco. Les 4×4 néo-rétro ont la côte et font revivre un segment qu’on pensait voir disparaître. 

Ford Bronco

La nostalgie touche tous les constructeurs, qu’ils soient américains, européens ou japonais. Le dernier en date : la 6ème génération du Ford Bronco, un 4×4 au look néo-rétro taillé pour croquer tout type de terrains. Aux Etats-Unis, cette auto qui apparaît dans de nombreux films, est une pure légende. 

Ford Bronco : franchisseur de l’extrême

C’est une première : le nouveau Bronco sera proposé en deux ou quatre portes. Autre surprise que réserve ce nouveau 4×4 : il est possible de démonter ses portes pour une utilisation tout-terrain optimale. Pour le lancement de cette sixième génération, Ford propose au Bronco deux motorisations. Un moteur Ecoboost de 2,3 litres développant 270 chevaux, ou par un V6 EcoBoost de 2,7 de 310 chevaux. Ces moteurs peuvent être associés à une boîte de vitesses manuelle à sept rapports ou à une boîte automatique SelectShift à 10 rapports. Pour affronter les chemins les plus périlleux, le Bronco appelle à la rescousse des suspensions indépendantes à l’avant et un essieu rigide à l’arrière, ainsi qu’une barre stabilisatrice à commande hydraulique. Pour ce qui relève de la transmission intégrale, deux options sont imaginables : un système dit « classique » avec une boîte de transfert commandée électroniquement ou encore une transmission avec un transfert mécanique, laquelle est en option).  Comme sur quasiment tous les 4×4, le Ford Bronco propose 7 modes à actionner via une molette : Normal/ Eco/ Sport/ Slippery/ Sand/ Baja/ Mud/ Ruts/ Rock Crawl. Malheureusement, ce Bronco ne devrait pas fouler les routes et chemins européens. 

Suzuki Jimny : un look addictif 

Autre bouilli craquante dans le paysage des 4×4 néo-rétro : le Suzuki Jimny.Dès que le bitume s’évanouit, le Jimny ne redoute guère la concurrence en off-road. Grâce à ses 4 roues motrices disponibles à volonté, sa garde au sol de 21cm et sa boîte courte,  il est capable de franchir des obstacles ou même des vrais 4×4 bien plus grands et bien plus lourds que lui tirent la langue. L’ADN du Jimny : il est simple, léger, petit, à l’instar de sa précédente mouture qui circulait sur nos routes depuis vingt ans déjà. La simplicité, on la retrouve dans son habitacle dépouillé, et dans son moteur unique : un 1,5L essence de 105ch. La légèreté est liée à son poids plume (moins de 1 100kg). Une performance pour un 4×4 pur et dur qui mesure moins de 3,70m. Carrément ultr-agile en off road, et correct le reste du temps grâce à son capital sympathie, le dernier Suzuki Jimny ne coûte, en plus, pas très cher. Mais c’est sans compter sur un malus de 2 500 euros. Pas étonnant donc, que Suzuki le destine principalement au marché des professionnels. Pour autant, et pour un prix final de 20 400 euros, aucun autre 4×4 n’affiche de telles qualités en tout-terrain. Et un look aussi addictif. Mais les amoureux du petit baroudeur carré, il faudra patienter quelques mois pour le commander. Son importation a été stoppée, en attendant qu’il soit équipé d’un moteur hybride pour abaisser son taux d’émission.

Land Rover Defender : autre icône mythique 

Pour adopter une allure néo-rétro, le dernier Defender a gardé le côté taillé dans la masse, brut de décoffrage, cubique qui confère à ce baroudeur son aspect si singulier. Avec son empattement allongé, le Defender dispose de 5 portes. C’est une version plus familiale capable d’accueillir 8 passagers : 3 places devant, 3 places à l’arrière et 2 places au troisième rang. Comme le petit, il a le même porte-à-faux à l’avant et à l’arrière. La seule différence, c’est l’empattement qui a été allongé. La filiation entre le Defender 90 (4.32m) et le 110 (4.76m), c’est le fameux carré qui permet sur la version familiale de faire le lien entre la porte arrière et la custode. Le nouveau Defender a plongé dans l’époque connectée. Preuve en est avec son instrumentation numérique placée juste devant le conducteur assorti d’un écran tactile de 10 pouces au centre. Grâce à sa toute nouvelle architecture électrique, il offre également la 4G permanente et une connexion Ethernet de 3 Gbit/s. De quoi se sentir relié au monde même en plein désert.  

Partagez l'article sur :