Toyota C-HR – vidéo de présentation

La ligne spectaculaire du Toyota CH-R a immédiatement fait parler de lui. Mais il manquait une motorisation à la hauteur de son physique. Lors de son restylage, le C-HR a gagné un moteur hybride de 184 ch.

Il s’est déjà vendu à 400 000 exemplaires. Lancé il y a 3 ans, le Toyota C-HR a séduit les foules avec son look atypique. Mais le constructeur a étoffé sa gamme de motorisation et, au 1.8 122 ch hybride de la Prius s’ajoute depuis le restyle le 2.0 184 ch de la Corolla. De quoi redonner un coup de boost au SUV coupé. En plus de sa puissance accrue, le Toyota C-HR est vertueux puisqu’il n’émet que 92g/km de CO2. De quoi échapper au malus. Un exploit pour un moteur essence de 180 ch. Le C-HR passe sous la barre des 5 litres aux 100 km en ville à condition d’avoir le pied léger mais dépasse rarement les 6 litres sur route. Sur autoroute, il faut plutôt miser sur 7 litres aux 100 km à 130 km/h stabilisé. Performant, relativement silencieux et très doux, le Toyota C-HR restylé représente un réel saut en termes d’agrément de conduite.

Dans l’habitacle du Toyota C-HR

A l’intérieur, les choses ont peu évolué avec le restylage du C-HR. Planche de bord identique, pas plus de rangements et une unique prise USB pour tous les passagers. Quant au système multimédia, il est intégré mais peu intuitif. A l’arrière, il y a de la place mais peu de lumière à cause des minuscules surfaces vitrées. Enfin, le coffre perd 20 litres pour ne proposer plus que 370 litres.  

Moins pratique et moins logeable que tous ses concurrents SUV compacts (notamment la Toyota Corolla), le Toyota C-HR s’achète d’occasion sur vivacar.fr pour son look toujours original et son comportement sûr. 

Partagez l'article sur :