Top 5 des citadines mild hybrid

Les petites auto galopent derrière le gain de CO2. La technologie du mild hybrid vient à leur rescousse en apportant une touche d’électricité tout en restant très proche du thermique. Ford, Fiat et Renault s’y sont mis. Voici le top 5 des citadines mild hybrid. 

Top-5-citadines-mild-hybrid

La technologie du mild hybrid, qui a fait son apparition sur le marché en 2015 avec la Suzuki Baleno, est une bonne solution pour que les petites auto gagnent en sobriété. Restée discrète pendant des années, cette technologie se multiplie désormais sur de nombreuses citadines pour contourner les réglementations sur les émissions de CO2 qui se sont durcies. Les constructeurs évitent ainsi de payer des pénalités.

Les avantages de l’hybridation légère

Premier avantage de la technologie mild hybrid : la consommation est légèrement abaissée par rapport à un véhicule 100% thermique. De plus, comme cette technologie est simple, elle est facile à installer : un alterno-démarreur renforcé et une petite batterie s’insèrent aisément dans les nouveaux modèles et peuvent même être adaptés à bord de voitures déjà en circulation. Ces autos légèrement hybridées ne sont guère vendues plus cher que les autres modèles (entre 800 et 2500 euros de plus). Enfin, sur certains modèles, il est possible de manœuvrer quelques mètres à moins de 15 km/h grâce au moteur électrique seul. Intéressant, par exemple, pour réduire la pollution dans les garages souterrains.

Mild hybrid : stimulant électrique

Les voitures mild hybrid sont considérées comme électrique car elles utilisent à la fois un moteur thermique et un moteur électrique. L’idée : réduire les émissions et faire baisser les consommations de carburant. Pour ce faire, ces autos légèrement hybridées utilisent l’énergie générée au freinage et stockée dans une batterie 48 V. Cette énergie est ensuite consommée pour alimenter le moteur thermique à l’allumage et au démarrage. Contrairement aux hybrides rechargeables capables de rouler en tout électrique sur des trajets du quotidien, les mild hybrides permettent d’économiser environ 1 litre de carburant tous les 100 km, comparé aux équivalentes 100 % thermiques.

Suzuki Swift mild hybrid

Suzuki-swift-mild-hybrid

Pour limiter le CO2, la Suzuki Swift a légèrement électrifié son bloc moteur essence. Son 4 cylindres atmosphérique 1.2 Dualjet est livré avec système d’hybridation SHVS. Pas question ici d’une lourde batterie et d’un gros moteur électrique (batterie lithium-ion 12V). Juste d’une hybridation légère. Résultat : la Suzuki Swift garde ses qualités dynamiques mais maîtrise mieux ses consommations : autour de 5 litres/100km. 

Fiat 500 et Panda micro hybrides

fiat-500
fiat-panda

Fiat aussi a opté pour la micro-hybridation sur ses deux modèles phares 500 et Panda. Elles se dotent d’un nouveau moteur à trois cylindres 1.0 de 70 ch mild-hybrid. Les deux petites auto sont ainsi plus sobres et réduisent les consommations et émissions de CO2 de 20%. Reconnaissable avec son logo « hybride » placé à l’arrière, la Fiat 500 mild hybride est une alternative à la nouvelle 500 électrique qui vient de sortir. La petite Panda, l’autre citadine à succès de la marque, bénéficie également de cette nouvelle motorisation. Et dans sa version baroudeuse Cross, le gain obtenu en consommation avec ce bloc atteint 30%.

Ford Fiesta MHEV

ford fiesta

Ford appuie aussi sur le champignon de la micro hybridation. La Fiesta MHEV (mild hybrid electric hybrid) de 125ch fait appel à un petit stimulant électrique. Si la Fiesta a quelques petits équipements de retard sur les dernières moutures de ses concurrents, elle est, en revanche, en pleine forme point de vue dynamisme moteur et qualités routières. Et dans cette version semi hybride, elle est encore un peu moins gourmande. 

Renault Clio e-tech : la puissance vertueuse

Renault-clio

La Clio E-Tech repose sur une technologie originale. C’est une hybride classique non rechargeable qui reçoit un 4 cylindres 1,6 l atmosphérique de 91 ch, associé à deux moteurs électriques, de 48 ch et 20 ch. Une curiosité technique qui permet de réduire les déperditions d’énergie (et aussi l’encombrement). Avec 140 ch au total, la Clio e-tech est la plus vertueuse des Clio tout en étant la plus puissante de la gamme. Résultat : en parcours mixte, l’auto consomme un peu moins de 5l/100km avec un minimum d’effort d’éco-conduite.

Partagez l'article sur :