Occasions Renault : les tops du leader

En 2017, les dix autos les plus vendues sur le marché de l’occasion sont toutes des citadines et des compactes. Et si 8 sur 10 sont françaises, la moitié sont signées Renault. Une marque incontournable.

C’est la première marque française, et, avec l’alliance Renault-Nissan, le premier groupe mondial. Débuter cette série par les meilleurs occasions Renault s’imposait donc. D’autant que le Losange dispose d’un catalogue suffisamment vaste pour séduire tous les conducteurs, de l’amateur de citadine, avec la Twingo, au baroudeur à la recherche d’un 4×4 pur et dur comme le pick-up Alaskan en passant par le vaisseau mi SUV mi monospace : l’Espace. Focus sur quelques modèles en vue.

Twingo : la petite cultissime

occasions Renault

C’est un best-seller. La Renault Twingo a 16 ans de carrière, 2,4 millions d’exemplaires vendus et, elle continue de séduire. La dernière version, la troisième, qui date de 2014 est fabriquée sur les mêmes lignes que la Smart Fortwo dont elle reprend l’intégralité des éléments mécaniques. Ses atouts : son look, ses astuces d’aménagement dans l’habitacle, son habitabilité malgré sa petite taille et sa maniabilité. Grâce à son moteur situé à l’arrière, elle s’offre le rayon de braquage le plus court du segment. Evidemment, étant donné son ancienneté, la Twingo se déniche dans une très large fourchette de prix. En plus, l’offre est généreuse. Pas de diesel au rendez-vous, mais les versions essence sont ultra fiables pour la première génération, surtout équipées d’un moteur de seconde génération. La meilleure version est l’essence 16S Privilege.

Clio 4 : la star

occasions Renault

Déjà 4 générations de Clio ont écumées les routes françaises et la quatrième, principale rivale de la Peugeot 208, est la voiture la plus vendue de l’hexagone. Un succès liée à la ligne spectaculaire dessinée par Laurens Van den Acker, le designer maison. La 5e génération devrait être présentée en fin d’année. Son style ne devrait pas être très éloignée de l’actuelle. On ne change pas un dessin qui plaît. Confortable, spacieuse avec ses 4,06 m, bien équipée, elle laisse également un choix de motorisations assez large. En version break (Estate) ou en sportive version R.S, la Clio 4 arbore un look sympa et offre un grand coffre de 300 litres, le plus vaste de la catégorie. Les meilleures versions : en Essence, le 0.9 TCE 90 et le diesel 1.5 DCI 90.

Captur, l’autre star

occasions Renault

Après la Clio, le Renault Captur est l’autre best-seller de la marque. Son succès a d’ailleurs été immédiat. Un look craquant, des possibilités de personnalisation infinies, un excellent confort de roulage, une belle habitabilité, un prix intéressant d’occasion et la mode des SUV en ont fait une gagnante. Par ailleurs, ses atouts sont : sa praticité (rangements, banquette coulissante) et son équipement bien pensé. Mais attention aux moteurs essence un peu gourmands, poids oblige. Les diesels sont plus sobres : le 1.5 dCi, en 90 ch ou 110 ch, est l’un des plus sobres de la catégorie et offre des autonomies intéressantes. Les meilleures versions : en Essence, 1.2 TCE 120 Wave. En Diesel, le 1.5 DCI 110 Intens.

Scenic 3 : la référence

Scenic 3

Précurseur dans la catégorie des monospaces compacts en 1996, le Renault Scénic a connu ses heures de gloire au début des années 2000. Confortable, bien insonorisé, agréable à conduire, le Scenic 3 a changé la donne en se transformant en un étonnant mélange de monospace et de SUV, notamment grâce à de très grandes roues de 20 pouces. En prime, le Scenic nouveau est performant et sobre dans sa version le diesel 1.6 dCi 110ch. Meilleures versions : en essence :1.4 TCE 130 et en Diesel, 1.6 DCI 130.

Renault Espace : l’iconique

occasions Renault

Depuis 1984, il est un peu le frigidaire du monospace : un nom commun. En cinq versions, l’Espace a depuis conquis toutes les familles. Il s’est renouvelé en 2015 de la même manière que son petit frère : en mêlant les codes du SUV et du monospace. Le résultat est certes un peu moins habitable que les précédentes générations, mais il dispose d’une ligne plus svelte et moins cubique que ses prédécesseurs. Quant à son moteur principal, le 1.6 DCI de 160ch, il allie puissance et sobriété.

Partagez l'article sur :