Nouveau HR-V, Honda annonce la révolution

La marque japonaise a dévoilé son nouveau Honda HR-V. Plus qu’un renouvellement, c’est une petite révolution : côté moteur, d’abord, puisqu’il n’existe qu’en version hybride ; côté look ensuite, puisqu’il est nettement plus réussi que son prédécesseur.

honda hr-v

Durée de lecture estimée: 4 minutes

Honda a été précurseur lorsqu’il a lancé, il y a déjà 22 ans, le tout premier « petit SUV ». Malheureusement pour le constructeur japonais, sa « Joy Machine » n’a jamais eu le succès espéré, contrairement aux Renault Captur, Peugeot 2008 et autres Nissan Juke qui sont pourtant arrivés plus tard sur le segment.

Alors, ce nouveau Honda HR-V va-t-il changer la donne ? Peut-être. Car il ne manque pas d’arguments. Contrairement à son prédécesseur taillé à la serpe, le nouveau HR-V affiche une silhouette plus ronde, inspirée des coupés compacts. L’augmentation de la garde au sol de 10 mm et la réduction de la hauteur du toit de 20 mm par rapport à la version précédente contribuent indéniablement à l’esthétique de la silhouette. 

Haut de niveau de confort

L’intérieur du nouveau Honda HR-V est également plutôt réussi, avec un niveau de confort parmi les plus hauts des standards du segment. Les tissus et les matériaux sont de bonne facture et créent une sensation de qualité haut de gamme. L’habitacle lumineux et spacieux contribuent à cette impression plutôt flatteuse. 

Les nouveaux sièges avant, dotés d’une structure de type matelas, améliorent sensiblement le confort des passagers. Si les dimensions de la voiture sont les mêmes que celles de l’ancien modèle, le nouveau HR-V offre un plus grand espace pour les jambes et les épaules, ce qui accentue la sensation d’espace. Quant à l’espace réservé aux jambes des passagers arrière, il a été augmenté de 35 mm. Bonne nouvelle, la configuration avec sièges magiques hautement polyvalente à l’arrière, spécifique au constructeur japonais, a été conservée.

Seulement en version hybride

Le nouveau HR-V n’existera qu’en version hybride. En l’occurrence, le système comprend deux moteurs électriques compacts et puissants reliés à un moteur essence i-VTEC de 1,5 litre, avec une puissance maximale du moteur de propulsion de 96 kW (131 ch) et un couple maximal de 253 Nm à 4500 tr/min.

La configuration e:HEV spécifique à Honda comprend trois modes de conduite interchangeables, automatiquement sélectionnés en fonction des exigences de conduite. Concrètement, le Honda HR-V démarre en mode électrique, passant de manière fluide en mode hybride lorsque le moteur est soumis à une demande de couple élevé, tandis que le moteur à essence est utilisé lors de la conduite à des vitesses plus élevées et plus constantes.

Honda HR-V, une technologie haut de gamme

Le nouveau Honda HR-V offre une connectivité embarquée digne de ses concurrents. L’écran tactile LCD de 9 pouces est complet et plutôt pratique. Il intègre bien sûr Apple CarPlay et Android Auto. Il est équipé pour la première fois du système Honda Sensing et comprend une gamme complète de technologies de sécurité et d’aides à la conduite de pointe. En outre, un nouveau régulateur de vitesse adaptatif améliore la sécurité lors des changements de voie et des dépassements de véhicules, d’autant qu’une nouvelle technologie radar permet de détecter aisément les voitures dans l’angle mort du conducteur.

Le système d’alerte de véhicule en approche a lui aussi été renforcé : il utilise des capteurs radar latéraux arrière pour avertir le conducteur des véhicules en approche, venant de gauche ou de droite, lors de la marche arrière. 

Pour la première fois en Europe, le nouveau HR-V intègre le contrôle de la vitesse en descente dès 3 km/h, ce qui peut être très pratique notamment sur les routes glissantes.

La Honda HR-V, un look trop classique ?

Un design sobre, des lignes fluides, un look de SUV coupé, un intérieur zen, une motorisation hybride : le nouveau HR-V joue clairement la carte du classicisme, voire de l’ultra sobriété. Un choix assumé par la firme japonaise qui nous avait jusque-là habitués à davantage de prise de risque. Il sera commercialisé chez nous à la fin de l’année 2021.