Régulateur de vitesse et limiteur : à quoi ça sert ?

Le régulateur de vitesse (appelé aussi Cruise Control) et le limiteur de vitesse sont des options que l’on retrouve de plus en plus souvent de série dans nos voitures. Ce sont de véritables aides à la conduite, à condition, toutefois, de savoir s’en servir correctement.

Les différences entre régulateur et limiteur de vitesse

Le régulateur, comme on peut le deviner à son nom, régule la vitesse du véhicule. L’automobiliste n’a plus à actionner l’accélérateur : l’auto roule à la vitesse choisit, quel que soit le relief. Une simple pression sur l’embrayage ou le frein et le système prend fin. Un régulateur de vitesse s’utilise lorsque les voies sont dégagées, avec une visibilité dégagée et en dehors des heures de pointe. En cas de pluie, le système peut se déconnecter en faisant de l’aquaplaning : les roues continuent à tourner alors que l’auto essaie de rattraper sa vitesse. C’est pour cette raison qu’aux Etats-Unis, certains véhicules n’enclenchent pas le Cruise Control lorsque les essuies-glace fonctionnent. Un autre inconvénient lié au régulateur de vitesse : la prolongation du temps de réaction car l’automobiliste a tendance à se relâcher et à déposer les pieds un peu trop loin du pédalier. En cas d’urgence, il est donc plus difficile de réagir rapidement. Ce dispositif est très pratique, notamment pour éviter les excès de vitesse lors de longs trajets.

Le limiteur, lui, limite la vitesse qui a été programmée. On se sert de l’accélérateur, mais la voiture n’ira pas au-delà de la vitesse programmée. Y’a-t-il des restrictions d’utilisation ? Aucune puisque le conducteur reste maître du pédalier. Pour déconnecter le système, il d’appuyer à nouveau sur le bouton ou de volontairement forcer sur la pédale d’accélérateur. Contrairement au régulateur de vitesse, le limiteur de vitesse impose au conducteur de garder le pied sur l’accélérateur.

Le régulateur adaptatif de vitesse

En plus de réguler la vitesse pour conserver la même allure, le régulateur adaptatif de vitesse permet de détecter la distance avec la voiture qui précède et de garder automatiquement une distance raisonnable de sécurité. Si l’automobile située devant freine, la voiture adapte automatiquement la vitesse pour conserver la distance sélectionnée. Si le conducteur souhaite, il suffit d’appuyer sur la pédale d’accélérateur pour mettre le système en veille. Une fois le dépassement effectué et l’accélérateur relâché, le régulateur adaptatif se remet en marche. Mise en garde en cas de dépassement suivi d’un freinage imprévu : le système se remettant en fonctionnement, le conducteur peut avoir l’impression que sa voiture ne freine pas assez pour éviter la collision. Dans cette situation, un appui franc sur la pédale de frein désactive le régulateur pour laisser le conducteur maître du véhicule. Cette aide à la conduite peut également comprendre une assistance au maintien de voie qui laisse la voiture dans sa voie. Une option pratique lors de longs trajets sur autoroute dans des conditions de circulation fluide.

Avantages du régulateur et du limiteur de vitesse

On peut espérer quelques bénéfices avec le régulateur de vitesse, à commencer par le fait que le conducteur ne craint plus de rouler trop vite et qu’il n’a plus qu’à se concentrer sur la route. Autre vertu du régulateur de vitesse : l’’économie non négligeable de carburant. Dans la même veine, le limiteur de vitesse permet d’éviter les excès de vitesse sans avoir à scruter inlassablement son compteur de vitesse. Dans certaines situations comme la conduite en ville, le limiteur de vitesse remplace avantageusement le régulateur.

Prix pour installer un régulateur de vitesse

Si l’auto n’est pas pourvue d’un régulateur de vitesse, il est parfois envisageable d’en installer un en centre auto spécialisé. Il faut compter environ 100 euros pour une installation complète. Néanmoins, rares sont aujourd’hui les voitures qui n’en sont pas équipées de série.