Les meilleures routières

Pour aborder la route au long cours, il ne faut pas seulement soigner ses chevaux sous le capot, mais aussi ses lombaires, l’insonorisation de son auto et sa tenue de route. Pour y parvenir, rien de mieux que les berlines classiques ou les breaks, confortables et scotchés au bitume. D’ailleurs, si les professionnels de la route, grands avaleurs de kilomètres, et les entreprises jettent massivement leur dévolu sur ces modèles, ce n’est pas un hasard. D’autant qu’il en existe de toutes les tailles et à tous les prix, des compactes breaks jusqu’aux grandes berlines allemandes, avec ou sans chauffeur. Alors, pour avaler du bitume, on oublie les SUV trop hauts et les monospaces trop lourds.

Peugeot 508 : la routière traditionnelle

voiture-routiere-peugeot-508

Sur les grands axes, elle est impériale. Aucun doute, la Peugeot 508 est taillée pour dévorer la route. Avec elle, oubliez la ville (grand diamètre de braquage, peu de visibilité arrière) et roulez des heures sur le grand ruban. Chez PSA, la spécialité maison, c’est les trains roulants. Du coup, la 508 reste invariablement scotchée à la route. Elle vire à plat et inspire un immense sentiment de sécurité. A l’arrière, compte tenu de l’espace aux jambes, c’est Byzance. Et dans le coffre, tous les bagages se logent. Le diesel Blue-HDi de 180 chevaux (l’un des meilleurs compromis puissance/consommation du segment) se montre soyeux et onctueux.

Renault Talisman : une routière qui a du coffre

voiture-routiere-renault-talisman

Elle a pris la place d’une Laguna à bout de souffle. Assemblée à Douai, la Renault Talisman est la grande routière de la marque au losange qui associe quatre roues directrices et amortissement piloté. Son habitacle, avec son énorme écran tactile de 8,7 pouces, est très moderne. A bord, la Talisman dorlote ses occupants. L’espace aux jambes est royal, la garde au toit aussi et l’assise particulièrement confortable. La routière enfonce le clou avec son coffre pratique et très généreux de 608 litres. Sous le capot, c’est le 1.6 TCe 200 ch qui se montre impeccable dans ses accélérations. Le châssis 4Control (et son amortissement piloté) gère le braquage des roues arrière. Il offre ainsi un plaisir de conduite inédit tout en apportant du dynamisme et de la précision sur routes sinueuses ainsi que de la stabilité à haute vitesse.

Ford Mondeo : de remarquables qualités routières

voiture-routiere-ford-mondeo

Châssis très affûté et amortissement bien calibré assurent à la Ford Mondeo un comportement sûr et incisif, bien aidée en cela par une direction assistée consistante et précise. Cette familiale est taillée pour avaler des kilomètres de bitume mais son gabarit ne la rend pas très plaisante pour circuler en agglomération. Le diesel de 140ch fait preuve d’une sobriété appréciable avec une consommation moyenne qui tourne autour de 7,5 l/100. A l’arrière comme à l’avant, l’intérieur est accueillant. Les occupants de la banquette jouissent d’un espace aux jambes royal. Il fait bon y séjourner, même pour les personnes de grande taille, et celui ou celle qui occupe la place centrale n’est pas trop mal loti. Pour les bagages, la capacité de chargement est très importante, une mention spéciale revenant à la cinq portes dont le hayon est très ample, comme au break, véritable machine à déménager. La présentation est moderne et l’insonorisation correcte.

Volkswagen Passat : la routière à assistance de conduite

voiture-routiere-volkswagen-passat

Avec le diesel 190 ch sous le capot, la Passat est une dévoreuse de route. Puissance, agrément de conduite, excellent niveau d’équipement… Ce n’est pas pour rien que la Passat a été voiture de l’année en 2015. Cette routière très fiable à assistance de conduite est capable de lire les panneaux de signalisation, de suivre toute seule les virages, de ralentir pour respecter les distances de sécurité, de se garer presque toute seule. En matière de vie à bord, c’est une référence. La Passat est spacieuse à l’avant, bien pourvue en rangements, et son habitabilité est exceptionnelle à l’arrière. Quant à la surface de chargement, elle est encore plus exploitable sur le très pratique break SW.

Skoda Superb : la routière à l’habitacle géant

voiture-routiere-skoda-superb

En 2016, la Skoda Superb a reçu le prix de la voiture business de l’année dans la catégorie « routières ». Avec son gabarit, la tchèque préfère les lignes droites. Et s’il n’y avait pas le logo Skoda sur le volant de la Superb, le conducteur pourrait se croire à bord d’une Volkswagen. La position de conduite est excellente et l’ergonomie soignée. Direction souple, levier de vitesse bien guidé : la Superb s’apprivoise facilement. Dans l’habitacle, l’espace offert va au-delà des espérances. Et en ouvrant son original système TwinDoor (intégrant un hayon et une malle), la routière propose ce qui se fait de mieux en matière de chargement. Avec le 2.0 TDI 150 ch, son tonus fait merveille. Alerte en accélérations, la Superb propose alors un très bel agrément de conduite et une consommation des plus sages.