GTI : quand les petites autos montrent leurs muscles

Avant, seules les marques de luxe proposaient des voitures de sport. Mais depuis l’avènement des GTI, les bombinettes se sont généralisées et sont devenues (presque) abordables. Passage en revue des modèles du moment et de ceux qui vont débarquer dans quelques temps.

Rares sont les marques qui ne disposent pas d’une version musclée de leur citadine et de leur compacte. GTI, Sport, ST, RS, R : les noms varient en fonction des constructeurs, mais tous ont le même but : proposer des voitures plaisir qui coûtent moins cher que des véritables voitures de sport. Des modèles qui remplissent également un autre objectif : améliorer l’image des autres versions d’un modèle et faire en sorte que la sportivité et les performances de la bombinette ruisselle sur ses cousines moins puissantes. Tour d’horizon d’un marché particulier, avec des modèles en cours de renouvellement et d’autres en vente depuis quelques temps.

Golf GTI, la pionnière

Golf-gti

Elle a inventé le genre à la fin des années 70 et depuis, toutes les Volkswagen Golf ont droit à leur version GTI. Dernière en date, la Golf 7 se décline même en deux versions : la GTI classique animée par un 2L TSI de 245ch et la R qui réussit à tirer 310ch du même bloc. Mais la petite nerveuse des débuts, avec ses 110 ch est devenue aujourd’hui une auto polyvalente et cossue, plus qu’une sportive pure et dure. Elle devrait être remplacée dans un peu plus d’un an par la Golf huitième du nom.

Clio et Megane : les enfants de Renault Sport

Renault-Megane-RS

Depuis plusieurs générations, les sorciers de Renault Sport ont décidé de s’occuper sérieusement des citadines et compactes du losange. Et lorsque les Clio RS et Megane RS sont sorties de leurs ateliers, elles ont vite acquis une solide réputation : celle de sportives radicales. Mais les dernières versions sont plus abordables. Non pas en performances, toujours aussi canons, mais en polyvalence et en facilité d’usage. Avec des boîtes automatiques EDC, 200ch sous le capot de la Clio et 280 sous celui de la Megane RS en vente depuis quelques jours, les adorateurs du genre ont de quoi s’amuser. Et tous les autres de quoi utiliser leur voiture au quotidien.

Ford Fiesta et Focus : le sport à l’américaine

Ford-Focus-RS

Tradition oblige, pas une génération de citadine et de compacte Ford n’échappe à une version musclée revue et corrigée par la division Ford Performance. Pour la Fiesta, le temps est à l’attente. La version actuelle de la ST, forte de 200ch, va céder la place à la nouvelle génération dans quelques jours. Même punition pour la Focus RS de 350ch, mais dans ce dernier cas il faudra attendre plusieurs mois. Il se murmure que la petite nouvelle pourrait atteindre 400ch.

Peugeot 208 et 308 dans la tradition

Peugeot-208-gti

Le Lion fut l’un des premiers à emboîter le pas à Volkswagen et à sa Golf GTI. Dans les années 80, sa 205 GTI s’est élevée au rang de mythe, et trois décennies plus tard, Peugeot ne lâche pas l’affaire avec une 208 GTI de 200ch et une 308 GTI de 280ch. Mais ces autos ne sont plus les turbulentes de naguère, mais des autos ultra-efficace, confortables, performantes et faciles d’usage.

Honda : le spécialiste

honda-civic-type-R

Le Japonais est certes un constructeur reconnu, mais c’est avant tout un grand motoriste. A ce titre, il a toujours disposé à son catalogue de petites autos transfigurées par ses ingénieurs. Pour les reconnaître, il suffit d’observer le logo maison collé sur leur calandre. S’il vire au rouge, c’est qu’il cache une bombinette. C’est le cas de la Civic Type R au design spectaculaire et aux performances qui le sont tout autant. Un excellent train avant et un moteur 2L Vtec turbo de 320 ch en font une des références du moment.