Et si votre prochaine voiture était une Mini d’occasion ?

La Mini est à la Grande-Bretagne ce que la Citroën 2CV est à la France ou la Fiat 500 à l’Italie. Rachetée par l’allemand BMW,  la marque conserve toutefois  cette touche So British qui fait le bonheur de ses admirateurs. Si vous en faites partie et que vous envisagez d’acquérir une Mini d’occasion, voici un rappel historique ainsi que quelques modèles emblématiques parmi lesquels faire votre choix.

Années 50 : la Morris Mini Minor

Alors que la crise du canal de Suez est à son paroxysme et que le prix du pétrole flambe, Leonard Lord, alors patron de la British Motor Corporation (BMC), demande à l’ingénieur Alec Issigonis de concevoir  une voiture légère, économique, de taille réduite, et pourtant suffisamment spacieuse pour accueillir quatre personnes. C’est ainsi que naissent la Morris Minor puis la Morris Mini Minor qui séduisent d’emblée grâce à un ratio habitabilité-encombrement avantageux pour une voiture qui  mesure à peine 3,02 mètres de long. Cette prouesse  s’explique par le choix combiné d’une traction avant et d’un moteur transversal.

Morris Mini Minor

Années 60 : la Mini Moke et la Mini Cooper

Les années 60 marquent  l’arrivée dans la gamme de deux nouveaux modèles : la Mini Cooper et la Mini Moke. La première, sportive mythique, s’illustre notamment par plusieurs victoires sur le rallye de Monte-Carlo, la seconde,  un véhicule polyvalent  conçu pour l’armée, connait un franc succès sur les routes de Saint-Tropez.

Années 70 : le Mini Clubman 1275 GT

A l’aube de la décennie 70, la marque sort une nouvelle version « musclée », le Mini Clubman 1275 GT. Ce modèle, qui bénéficie d’une cure de jouvence en 1976, restera sur le marché jusque dans les années 80.

Années 80-90 : La période de flottement

Pour faire face à la concurrence  qui se fait de plus en plus rude en Europe, les firmes automobiles britanniques BMC, Rover, Jaguar et Standard Triumph s’unissent et  modernisent leurs modèles. Cette alliance donne naissance à British Leyland, qui sera rebaptisé Rover en  1986. Ce groupe continue à produire la Mini jusqu’en 2000, après être passé sous le contrôle de l’Allemand BMW en 1994.

Années 2000 : La renaissance grand public

Suite au rachat, la marque connaît un regain de popularité grâce à la sortie – en 2001 – d’une gamme entièrement renouvelée. Premier essai réussi grâce à la Mini One dont les dimensions se sont fortement accrues (60 cm en longueur et 27 cm en largeur) et dont le design original est conservé. La Mini One se déclinera par la suite également en version Diesel et cabriolet. En 2008, Mini présente une version break revisitée de l’ancien Clubman Estate. Cette citadine dotée d’un coffre aux dimensions généreuses combine le confort d’une familiale au côté ludique de la Mini.

Années 2010 : Le Countryman et le Paceman

Le Countryman est le premier SUV de la marque Mini. Ce véhicule, présenté en 2010, allie puissance et sécurité. Son moteur délivre 184 chevaux et son châssis présente une tenue de route parfaite. Son niveau de sécurité irréprochable lui a valu cinq étoiles au crash test européen NCAP. En 2011, Mini dévoile le Paceman, un coupé dérivé du Countryman. Il attire l’attention par ses feux arrière horizontaux, une véritable surprise  pour les connaisseurs,  habitués aux feux verticaux typiques des Mini historiques.

Mini Countryman

Une Mini pour un plaisir maxi

Vivacar.fr vous invite à prendre la route de la légende avec Mini. Venez retrouver l’alliance du charme d’antan et des technologies de pointe dans les citadines et les SUV Mini. Plusieurs centaines de Mini de moins de 90 000 km, garanties 6 mois au moins par le distributeur, attendent votre visite sur notre site. Nous vous proposons par ailleurs d’autres véhicules de moins de sept ans, en bon état de fonctionnement.