Dacia Duster II – vidéo de présentation

Le Dacia Duster II redonne du peps au SUV low cost. Revu de fond en comble, le best-seller de la marque a corrigé ses quelques défauts. Petit tour du propriétaire en vidéo sur Vivacar

Vendu à plus de 4.8 millions d’exemplaires depuis 2004 (dont 1.1 million de première génération), le Duster reste de loin le SUV le moins cher du marché. Et, d’occasion, il vaut le coup même s’il décote peu. Car le Dacia Duster II a renforcé son insonorisation, offre des sièges encore plus confortables grâce à de la mousse plus dense et a rendu sa colonne de direction réglable en profondeur. Et tout ça sans augmenter les prix. De nouvelles options bien pratiques au quotidien ont même vu le jour : démarrage mains libres et, pour se garer, quatre caméras opérationnelles à l’avant, à l’arrière et sur les côtés. 

Duster II : un look attrayant                  

Toute la carrosserie du Duster seconde génération a été revue. De profil, la base du pare-brise a été avancée de 10 cm. Quant à sa ceinture de caisse, cette dernière a été un peu rehaussée afin d’apporter une bonne touche de moderniser. Les jantes gagnent en diamètre en passant de 15 à 16 pouces pour la monte de base, et de 16 à 17 pouces pour l’optionnelle. En revanche, les roues ne changent pas de taille grâce à l’adoption de pneus au profil abaissé. Son coffre est accueillant : 445 litres

Convaincant sur la route

Disponible en 2 ou 4 roues motrices (à l’exception du dCi 90, exclusivement 4×2), le Duster 2 qui abat le 0 à 100km/h en 10.4 secondes, est proposé avec des boîtes manuelles 6 rapports (sauf pour le SCe 115 qui se contente de 5 vitesses). Il a hérité des mécaniques de son prédécesseur. Le 4 cylindres 1.6 litre à injection indirecte du  Duster SCe 115 constitue l’entrée de gamme.  Le modèle essence de pointe reste le 4 cylindres 1.2 turbo à injection directe pour le TCE 125. Deux versions diesel sont également toujours proposées : un 4 cylindres 1.5 dCi décliné en versions 90 et 110 ch. S’il manque toujours un peu de vigueur à bas régime, le 1.2 TCe 125 montre tout de même un certain brio. La consommation du Duster II tourne autour de 6.2 litres. Et, grâce à sa généreuse garde au sol, se montre toujours capable de sortir des sentiers battus. 

Partagez l'article sur :