Volkswagen Taigo, le 1er SUV coupé

Après le T-Cross et le T-Roc, Volkswagen lance le Taigo, son tout premier SUV coupé. Déclinaison, pour l’Europe, du Nivus présenté l’année dernière au Brésil, le petit crossover urbain sera disponible fin 2021.

Volkswagen Taigo

Une Polo version baroudeur. Voilà comment pourrait se définir le Volkswagen Taigo, le premier SUV coupé de Volkswagen. Basé sur la plateforme MQB, comme la Polo mais aussi le T-Cross, le nouveau-né ne manque pas d’atouts pour séduire les amateurs de plus en plus nombreux de ce segment. Plus bas et plus long que le T-Cross pour une même garde au sol, plus haut et plus spacieux que la Polo pour une meilleure visibilité et un espace généreux, le nouveau Volkswagen Taigo entend se positionner comme “le crossover tendance de Volkswagen », entre le T-Cross, SUV urbain et compact, et la Polo, modèle à hayon..

Volkswagen Taigo : “design et émotion”

La question légitime que l’on peut se poser est : pourquoi un autre SUV urbain alors que Volkswagen a déjà sur le marché le T-Roc et le T-Cross ? Sans doute pour son look de petit baroudeur craquant. “Nous avons voulu mettre l’accent sur le design et l’émotion”, assure le  constructeur allemand. Avec ses projecteurs LED, son cockpit entièrement digital et son fameux MIB3, le tout dernier système d’infodivertissement maison, le petit SUV frappe fort. Sportif, stylé, le nouveau SUV suscite, c’est vrai, des émotions au premier regard. Ce que l’on remarque immédiatement, c’est sa silhouette de coupé avec le montant C fortement incliné vers l’avant. 

Comme un grand SUV

Globalement, les lignes du Volkswagen Taigo s’inspirent des coupés SUV des classes de véhicules supérieures, ce qui le rend finalement unique dans son segment. “La vue latérale se caractérise également par des lignes très précises et nettes, qui, avec les grandes roues et les passages de roue décalés, soulignent le caractère crossover du Taigo. Le porte-à-faux à l’arrière a été délibérément allongé pour souligner la fonctionnalité du véhicule”, expliquent les designers de Volkswagen. Au demeurant, la bonne surprise, c’est le volume du coffre (438 litres), plutôt imposant pour un SUV coupé. Même constat pour l’espace réservé aux passagers puisque le Volkswagen Taigo offre avec l’ensemble des sièges presque autant d’espace de chargement que le SUV compact T-Cross avec sa banquette arrière coulissante (de 385 à 455 litres). 

Taigo : Équipements au top

Même  constat pour ce qui concerne le confort et la sécurité : le Volkswagen Taigo est équipé en série des systèmes d’assistance comme le système de surveillance périmétrique “Front Assist” avec la fonction de freinage d’urgence en ville et le système d’assistance au maintien de trajectoire “Lane Assist”. Dès la version de base, baptisée… Taigo, les projecteurs à LED et les blocs de feux arrière sont  de série de même que la climatisation automatique. De série également l’airbag central situé côté conducteur, sur le côté du dossier qui s’ouvre si besoin vers le milieu du véhicule, et empêche ainsi, en cas d’accident, que le conducteur et le passager avant ne se blessent en se percutant. 

Pas de moteurs hybrides

C’est la petite surprise de ce Volkswagen Taigo : il n’y aura pas de moteur hybride, encore moins électrique. Le petit SUV devra se contenter en effet d’une motorisation essence. Dans sa version haut de gamme, le Volkswagen Taigo reçoit un 4 cylindres 1,5 litres de 150 cv avec une boîte automatique DSG7.  Pour sa version entrée de gamme, le constructeur allemand propose un 3 cylindres de 1,0 litre de 95 cv, avec boîte manuelle 5 rapports, mais aussi une version 110 cv avec boîte manuelle 6 rapports et boîte automatique double embrayage DSG7.