TOGG : une nouvelle marque de voitures 100% électriques

La toute première voiture de série 100% Turque sera aussi 100% électrique. Le nouveau constructeur automobile TOGG a dessiné un SUV compact qui prendra la route en 2022. Une berline zéro émission déboulera un peu plus tard, d’ici 2030.

TOGG

C’est un vieux rêve. Vieux de soixante ans. Depuis toutes ces années, la Turquie, quatorzième plus grand producteur automobile au monde et cinquième européen grâce à ses usines de constructeurs étrangers sur ses terres, aspirait à lancer sa propre marque automobile. TOGG (Turkey’s Automobile Initiative Group), un consortium présidé par Mehmet Gürcan Karakas (ex Bosch) regroupant cinq industriels Turcs (BMC, Anadolu Group, Kok Group, Zorlu Holding et Turcell), a travaillé avec Pininfarina depuis 2017 pour concevoir ses deux premiers modèles électriques. Ce 27 décembre dernier, le Président Erdogan a tenu à présenter lui-même le premier prototype du premier véhicule électrique de conception turque comme pour déjouer le mauvais sort de la Devrim, la première auto conçue et fabriquée en Turquie en 1961, mais qui n’avait finalement jamais été produite en série. Après les Croates de Rimac ou les Bulgares de Sin, voilà donc TOGG, le tout premier constructeur automobile turque.

Togg : un SUV électrique à l’ambiance numérique

La toute première voiture turque sera un modèle très en vogue : un SUV compact. La version 2 roues motrices disposera de 200 ch et la version 4 roues motrices, du double, soit 400 ch au total grâce à un moteur à l’arrière et à l’avant. Selon les versions, l’autonomie sera de 300 ou de 500 km. Quant au 0 à 100km/h, il sera accompli en 7.6 ou 4.8 secondes. Pour l’heure, pas vraiment de précisions sur la batterie. Juste une indication : une charge rapide de 80% en une demi-heure. Niveau design, les lignes sont signées Pininfarina et évoquent largement le physique du SUV K550 du constructeur chinois Hybrid Kinetics. Dans l’habitacle, les écrans sont légion : six écrans au total dont deux remplacent les rétroviseurs extérieurs.

Cinq modèles d’ici 2030

TOGG ambitionne de lancer une gamme complète de véhicules électriques. Le nouveau constructeur prévoit ainsi de concevoir cinq modèles d’ici 2030. En plus du prototype du SUV présenté par le Président Turc en personne ce 27 décembre dernier, une berline a également été révélée par le constructeur. A ce stade, aucune caractéristique n’a encore filtré. Par la suite, TOGG envisage d’élaborer un monospace puis un petit SUV du segment B et, enfin, une autre petite berline.

TOGG : 175 000 voitures électriques dès 2022

Une centaine d’ingénieurs, en utilisant des technologies nationales, a travaillé d’arrache-pied et a tout échafaudé pour que le projet 100% Turc de lancer une voiture puisse devenir réalité. Une nouvelle usine sortira de terre à Gemlik, dans la province de Bursa en Turquie, déjà très active dans l’industrie automobile (Ford, Toyota, Renault, Hyundai et Fiat se trouvaient dans le top 10 de l’export en 2017). Togg envisage de mettre sur roues, sans aucune licence étrangère, près de 175 000 voitures électriques dès 2022. Et puisque le projet d’envergure nationale sera soutenu par l’Etat, ce dernier devrait acheter 30 000 modèles d’ici 2035 et accélérer le déploiement des infrastructures de charge. Le montant de l’investissement prévu pour la construction de l’usine à Bursa est estimé à 3,3 milliards d’euros. Quant au site, il devrait employer près de 4.300 ouvriers. Bien sûr, le secret espoir du jeune consortium est de franchir les frontières. Le volume de production devrait le permettre. Lors de la présentation, le Président Erdogan a clairement indiqué vouloir faire de TOGG une marque globale dont l’expansion internationale commencera par le marché européen.

Partagez l'article sur :