Clio 5 : le retour du best-seller

Quand la voiture la plus vendue en France est renouvelée, c’est forcément un événement. La nouvelle Clio 5  sera dévoilée dans un petit mois, prenant de vitesse son éternelle concurrente, la Peugeot 208 qui elle aussi sera remplacée dans l’année.

Clio 5

En tête des ventes automobiles en France aux côtés de la Peugeot 208, sa grande concurrente, la Clio 5 s’apprête à se révéler au salon de Genève 2019. Son style a évolué en douceur pour créer une réelle filiation d’une génération à l’autre. La Clio 4 avait, en effet, profondément séduit et Laurens van den Acker, le patron du style Renault, a pris le parti d’en conserver les mêmes gênes pour cette 5ème génération tout en lui apportant plus de modernité et d’élégance. Du coup, les changements ne sautent pas aux yeux. Mais, pour vous aider à y voir plus clair, petit tour d’horizon des quelques nouveautés esthétiques dont a profité la Clio 5.

Clio 5 : des changements plus profonds qu’on ne croit

Renault a revu sa Clio en profondeur. Pour cette toute fraîche et cinquième génération, le losange a tout d’abord offert à sa citadine une plateforme inédite (CMF-B). Elle a perdu 14 millimètres en longueur (à 4 048 mm) et 30 mm en hauteur (1 440 mm pour 1 798 mm en largeur) mais cela ne l’empêchera pas d’accueillir prochainement une motorisation hybride. La citadine se voit également parée d’un tout nouvel habitacle. Ce dernier est modernisé et doté d’un « Smart Cockpit » qui se compose d’une grande tablette verticale de 9,3 pouces et d’un combiné d’instrumentation 100% numérique.

Une calandre nouvelle et de nouveaux feux

Des lignes plus tendues et des arêtes plus évidentes. La Clio 5 a globalement une allure plus dynamique. Et pour offrir un peu plus de caractère à la citadine, le capot a reçu quelques nervures supplémentaires et a été remodelé. La calandre a également reçu quelques retouches pour plus d’expressivité. Quant au losange, il a été agrandi afin qu’on le voit mieux. À l’avant, le bouclier a été redessiné et les entrées d’air élargies. Mais la transformation la plus évidente se situe du côté de la proue : les optiques 100% LED et de série sont plus effilées et dotées de feux de jour en forme de « C », à l’instar de la Mégane et de la Talisman.

Hayon remonté et nouvelles teintes de carrosserie

Le coffre de la Clio 5 est plus gros que la Clio 4. Avec 391 litres de volume de chargement, ce dernier a gagné 91 litres. Quant au hayon, il a été remonté et la Clio 5 s’équipe d’un double plancher pour faciliter le chargement. Du coup, le support de la plaque d’immatriculation a été intégré au bouclier, lui-même redessiné. Enfin, on note l’arrivée de trois nouvelles teintes de carrosserie : l’ »Orange Valencia », le « Brun Vison » et le « Bleu Céladon ». Quant à la version break, elle ne sera plus au catalogue.

Quid des moteurs de la Clio 5

Si la Clio 5 garde encore le secret sur ses moteurs, on imagine que le thermique restera roi à son lancement avec le nouveau trois-cylindres 1.0 turbo-essence de 100 ch, étrenné par la Nissan Micra. C’est celui qui avait remplacé l’ancien 0.9 TCe de 90 ch. Le récent quatre-cylindres 1.3 TCe devrait également être proposé, alors que le 1.5 dCi passera à 95 ch en devenant BluedCi.

La nouvelle Renault Clio sera présentée pour la première fois au public lors du prochain salon automobile de Genève (du 7 au 17 mars). La citadine sera commercialisée courant juin 2019 à un tarif qui devrait démarrer aux alentours des 15 000€.