Le palmares 2019 des voitures les moins polluantes

L’environnement et la lutte contre la pollution sont devenus des enjeux importants. Une enquête de l’Ademe dresse le palmarès des véhicules les moins polluants.

les moins polluants

Compte tenu de l’enjeu écologique actuel, afficher le niveau de pollution des véhicules neufs est devenu monnaie courante dans les concessions automobiles. Mais pour permettre aux automobilistes d’y voir encore plus clair en comparant plus facilement le niveau de pollution entre véhicules d’une même gamme, l’Ademe (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) vient de publier son étude annuelle Car Labelling. 4107 véhicules ont été étudiés au peigne fin.  Consommation d’énergie, rejets de CO2 ou bonus écologiques ont été passé au crible afin de déterminer les modèles les moins polluants. Les modèles sont répartis en trois catégories : essence, diesel et hybride. Et le Car Labelling permet de comparer la quasi-totalité des véhicules particuliers vendus en France. Malheureusement, selon une autre étude de l’Ademe, les Français plébiscitent les SUV très émetteurs de CO2. En 2018, les ventes des SUV (Sport Utility Vehicle) et autres voitures tout terrain ont continué à gagner du terrain en France. Plus lourds et plus consommateurs de carburant que les berlines, ces véhicules émettent donc davantage de dioxyde de carbone (CO2). L’an dernier, ils ont représenté plus d’un tiers des ventes dans l’Hexagone. Soit 36,2 % en 2018 contre 32,3 % en 2017. Une mode pointée du doigt par l’Ademe car l’essor des SUV « impactent directement la moyenne des émissions de gaz à effet de serre des ventes de véhicules neufs« .

Les nouveaux diesel aussi propres que les essence

Surprise : dans ce palmarès, cinq modèles diesel sont plus propres que les véhicules essence. Preuve que les voitures tournant au diesel ont considérablement limité leur rejet polluant sous l’effet des normes antipollution plus sévères qui ont littéralement changé la donne. En terme d’émissions d’oxydes d’azote (NOx), les dernières générations de diesels font désormais aussi bien, et même, parfois mieux que les essence. Quant aux particules, les diesels nouvelle génération n’en rejettent finalement pas plus que les essence. Les relevés à l’échappement révèlent même que les particules des essence sont parfois 30 à 500 fois plus nombreuses et plus fines.

Quels sont les voitures essence les moins polluantes ?

Alfa Romeo, Citroën et Fiat occupent allégrement le top 10 des véhicules essence les moins polluants. En tête, l’Alfa Roméo Mito 105 ch Twin Air qui était déjà seconde au classement l’an dernier. La nouvelle Citroën C1 3 portes e-Vti (68 ch) aux prestations routières améliorées et la nouvelle Citroën C1 3 portes e-Veti découvrable occupent la seconde et troisième place du podium. La Fiat 500 Twin Air de 85 ch et la Fiat Punto Twin air de 105 ch ne déméritent pas avec un rejet de 88 g de C02/km. La Peugeot 108 de 68 ch ferme le cercle des dix voitures essence les plus vertueuses.

Quels sont les véhicules diesel les moins polluants ?

Peugeot se distingue particulièrement en plaçant 7 de ses modèles dans le top 10 des voitures diesel les moins polluantes. Sa 208 BlueHDi (75 ch, 87 ch et 100 ch) apparaît trois fois et la nouvelle 308 BlueHDi se révèle particulièrement vertueuse. La DS3 (BlueHDi 100ch BVM6) prend la tête du podium avec un rejet de 79 g de CO2/km. La Renault Clio ENERGY dCi de 90 ch boucle ce top 10 avec un rejet de 82 g de CO2/km.

Les voitures hybrides les moins polluantes

Sans surprise, Toyota place 6 de ses modèles hybrides dans le top 10 des autos les moins polluantes. L’Auris est particulièrement vertueuse, tout comme la Yaris 100h dont Vivacar a fait une vidéo récemment. Lexus fait partie du petit cercle des modèles les plus vertueux avec sa CT 200h. Peugeot, malgré sa technologie hybride diesel apparaît aussi avec sa 508 RXH ETG6.

Possibilité de comparer plusieurs véhicules

Le Car labelling permet de comparer la quasi-totalité des véhicules particuliers vendus dans l’Hexagone. Plus de 4000 modèles sont épluchés selon de nombreux critères comme la consommation d’énergie, le rejet de CO2 et d’émissions polluantes (CO, HC, NOx, particules). La recherche peut s’effectuer par mots-clés ou par type de véhicules (berlines, monospaces, etc.). Les conclusions déterminent la classe, l’attribution d’un bonus, ou d’un malus…

Partagez l'article sur :