Golf 8 : une arrivée qui se laisse désirer

La Golf 8 devait débarquer au mois de Juin 2019. Mais, contre toute attente, le best-seller tant attendu et qui mettra le paquet niveau technologies embarquées, ne sera pas dévoilée en Septembre, au salon de Francfort, comme prévu et pointera plutôt le bout de son capot à la fin de l’année seulement.

golf 8

Leader en Europe depuis 1974 grâce à la Golf, Volkswagen rencontre un souci de calendrier avec sa Golf 8. Bourrée d’électronique, cette dernière mouture a plusieurs bugs à corriger avant qu’elle ne soit présentée et son arrivée est donc retardée. La Golf 8 sera finalement commercialisée début 2020. Une déconvenue que Volkswagen retourne à son avantage : on peaufine la bête pour qu’elle soit encore plus fiable et performante.

Golf 8 : la raison du retard

La concurrente de la nouvelle Skoda Scala et de la prochaine Seat Leon a prévu de faire le plein d’électronique. Aides à la conduite, connectivité, conduite semi autonome, instrumentation numérique… La révolution technologique sera sans précédent. Mais Volkswagen rencontre des problèmes techniques avec son best seller mondial et doit en retarder la sortie : la Golf 8 qui sera très connectée et capable de recevoir des mises à jour comme sur une Tesla, rencontre des problèmes lors de la mise au point et de l’intégration de nouvelles fonctionnalités. Le SUV urbain le plus réclamé au monde ne peut se permettre de faire l’impasse sur des détails de sécurité comme le piratage du logiciel. Le directeur de Volkswagen, Juergen Stackmann, a déclaré : « Le logiciel est d’une extrême importance pour nos futurs véhicules et c’est donc un défi sérieux pour nous. On a du pain sur la planche et nos équipes sont sous pression ». Du coup, c’est un autre modèle qui jouera à la star au salon de Francfort en Septembre 2019. C’est l’ID Neo, une compacte 100% électrique qui brillera sous les feux de la rampe à la place de la Golf 8.

Golf 8 : quoi de neuf sur le modèle ?

« Nous allons faire un pas supplémentaire et non tout révolutionner… La huitième mouture sera nouvelle et vous le verrez immédiatement, mais vous reconnaitrez une Golf », décrit Klaus Bischoff, chef du design Volkswagen. L’évolution esthétique de la Golf 8 par rapport à la génération précédente sera douce. Les feux avant seront simplement attirés et affinés, le capot plongera plus au niveau du bouclier et la ligne de toit sera plus inclinée. Pour garder une belle habitabilité, la Golf 8 utilisera une version optimisée de la plate-forme MQB. Et, sous le capot, on retrouvera les 3-cylindres 1.0 et 4-cylindres 1.5. Adieu la silhouette coupée et la carrosserie 3 portes : compte tenu du désamour de la clientèle pour ce type d’architecture, le Golf 8 n’existera sans doute qu’en 5 portes. Quant à la version cabriolet, cette dernière est plus qu’incertaine. La révolution se passera dans l’habitacle : très connectée, le bond sera technologique avec un Digital Cockpit derrière le volant, un écran tactile central et une conduite semi autonome.  

Golf 8 : de l’importance du modèle

Le secret de la Golf ? son incroyable valeur résiduelle due à une seule chose : toutes les générations se ressemblent. Et la Golf 8 restera dans cette lignée. Pas question de trop modifier la ligne afin que les propriétaires ne paraissent jamais ringards derrière le volant des générations précédentes que vous pouvez retrouver d’occasion sur le site Vivacar. Son autre secret : la pub. L’image de fiabilité absolue de la Golf continue ainsi à fonctionner à merveille. C’est d’ailleurs pour ne pas écorcher cette image que Volkswagen a préféré ne prendre aucun risque et reporter la sortie de sa Golf 8.

Une Golf 8 R Contrairement à BMW qui semble vouloir se contenter de 300 ch avec la future M130i, Volkswagen aimerait bien faire de l’ombre à l’Audi RS3 grâce à la Golf 8 R qui aura 400 ch sous le capot. De quoi expédier le 0 à 100km/h en moins de 4 secondes. Il s’agirait de la Golf la plus extrême et puissante de l’histoire.