La voiture connectée, qu’est-ce que c’est ?

voiture-connectée

Sans le savoir, de nombreux automobilistes sont propriétaires d’une voiture connectée. GPS, et alertes d’urgence sont aujourd’hui largement diffusées. Mais bientôt, la voiture connectée ira beaucoup plus loin. Dans son principe, la définition de la voiture connectée est très simple. Il suffit qu’elle soit reliée à un satellite, ou au réseau wifi, pour qu’elle soit connectée au monde extérieur. Du coup, aujourd’hui, de nombreuses autos le sont. De par le GPS embarqué, ou le système e-call, encore appelé on-call selon les marques. Cet appareil, obligatoire sur toutes les voitures neuves depuis le premier avril, permet d’appeler les secours en cas de problème, et se permet de les contacter lui-même en cas de crash, et de non-réaction des occupants de l’auto. De même, les voitures connectées de première génération, aujourd’hui disponibles, permettent au conducteur et aux passagers de disposer du wifi, puisque la voiture dispose de sa propre carte SIM.

Le smartphone devient clé de voiture

Mais l’avenir de la voiture connectée va bien au-delà de ces simples commodités. De nombreux tests sont actuellement en cours, et ils offrent des développements infinis. L’une des plus simples, déjà utilisée dans certains pays par Amazon, permet d’ouvrir une voiture grâce à un smartphone et un simple code. Il suffit de commander sur le site du géant américain, qui livre directement dans le coffre de la voiture du client qui lui aura fourni auparavant le code adéquat. Ce système peut évidemment être utilisé pour déverrouiller soi-même son véhicule, ou le prêter à autrui, toujours au moyen d’un simple code. Un système qui devrait aussi être largement utilisé pour les systèmes d’auto-portage qui se développent dans toutes les grandes villes.

La connectivité sera une aide à la sécurité routière

Aujourd’hui déjà, les GPS et les applis évoluées signalent les dangers de la route, mais demain, les pouvoirs publics pourront directement informer toutes les voitures en cas d’incident, de bouchon, de travaux ou d’accident. Ce projet, très avancé dans l’hexagone est en phase de test depuis plusieurs années. Il est soutenu par l’Etat et plusieurs constructeurs regroupés dans l’association Scoref (Système coopératif routier expérimental français).

Quand les voitures se parlent entre elles

L’autre axe de recherche autour de la voiture connecté est lié aux systèmes qui relient les voitures entre elles. Au moyen des ondes 4G et bientôt 5G, cette connectivité va permettre de nombreux progrès en matière de sécurité. C’est ainsi que, très rapidement, une auto se dirigeant vers une autre, dans un virage serré et aveugle, ou à un carrefour sans visibilité, sera détectée par l’autre véhicule. Une bonne manière d’éviter une catastrophe. Mais cette connectivité d’une voiture à l’autre, ou plutôt d’un camion à l’autre, permettra également, dans un futur proche, de relier des poids lourds les uns aux autres de manière électronique. Un camion guide pourra ainsi entraîner plusieurs remorques motorisées reliées à lui par la magie des ondes. Un train de camions qui pourront se détacher, tels des wagons, lorsque chacun rejoindra sa destination.

La connectivité sur la route de la voiture autonome

Evidemment, tous ces progrès vont se confondre rapidement avec les autres recherches d’importance liées à l’automobile : les systèmes pour la rendre autonome. Les interactions entre les véhicules, les informations que ces derniers reçoivent de la part des infrastructures routières seront autant d’éléments qui lui permettront de se guider dans la circulation du futur.

Mais quid des données ?

Reste que tous les développements prévisibles autour de la voiture connectée posent plusieurs questions, notamment celles qui concernent le respect des données privées. Les géants américains (Google, Apple, etc) sont friands de telles bases et ils sont également très impliqués dans les recherches autour de ce nouveau phénomène. Or, quelles meilleures données, éventuellement vendables à d’autres entreprises, que les déplacements de millions d’automobilistes à travers la planète ? Des faits et gestes quotidiens qui valent de l’or.