DS9 : une grande berline premium tricolore

DS9

La DS9 qui sera présentée à Genève est la première routière de luxe française. Assemblée en Chine, la berline premium sera hybride rechargeable et devra affronter une concurrence féroce. 

DS est la seule marque du groupe PSA à s’offrir un stand au salon de Genève. Malgré la crise du Coronavirus, la berline Française premium fabriquée en Chine dévoilera son dernier vaisseau amiral de la gamme à quelques kilomètres du lac Léman. La DS9, troisième modèle de la nouvelle gamme DS après les SUV DS7 Crossback et DS3 Crossback, compte bien faire un carton sur le marché Chinois où la marque premium française est en grande difficulté. Sera-t-elle capable de rivaliser avec les grandes routières premium références du segment ? Réponse lors de sa commercialisation au second semestre 2020.

DS9 : luxe et élégance

La DS9 mesure quasiment 5 mètres de long (4.93 mètres exactement). Elle dépasse non seulement la DS originelle mais aussi toutes les autos du groupe PSA. Cette grande routière luxueuse repose sur la plateforme EMP2 et affiche une belle élégance avec ses immenses roues de 69 centimètres de diamètre et sa ligne de pavillon qui semble fuir à l’infini. Les designers ont choisi d’user et abuser du chrome sur la large calandre, sous la malle du coffre et sur les flancs. Petit clin d’œil à la première DS : des répétiteurs de clignotant se nichent en haut de la lunette. Pour faciliter l’accès à bord, la DS9 n’a pas repris la ligne surbaissée de la Peugeot 508 mais plutôt de grandes portes classiques. Quant au coffre, il se passe de hayon. Dans l’habitacle, la planche de bord fait songer à celle de la DS7. L’interface est high tech avec, au centre, un écran tactile de 12 pouces. A l’arrière, les passagers profitent d’un bel espace sur leurs sièges capable de leur prodiguer des massages. 

Equipement premium 

L’équipement de la DS9 vise le niveau des grandes berlines allemandes haut de gamme. Elle se pare ainsi de la vision de nuit qui détecte piétons, cyclistes et animaux jusqu’à 100 mètres grâce à une caméra infrarouge. Quant au « DS drive assist », il gère allégrement l’accélération et le freinage jusqu’à 180km/h (Le conducteur devant, bien sûr, garder une main sur le volant). La DS9 adopte aussi des projecteurs Active Led Vision qui permettent de rester en pleins phares que les autres usagers de la route ne soient éblouis. 

DS9 : hybride rechargeable dès le lancement

La DS9 tourne la page du diesel. Au lancement, la grande berline roulera à l’essence Puretech de 225 ch ou avec la technologie hybride rechargeable. L’E-Tense hybride se dotera, en effet, de deux roues motrices de même puissance (225 ch). Plus tard, deux autres versions hybrides débouleront. L’une délivrera 260 ch et aura à la fois une plus grande batterie et une plus grande autonomie. Une autre version quatre roues motrices de la DS9 offrira 360 ch, à l’instar de la prochaine Peugeot 508 Sport Engineered. Niveau confort, aucune inquiétude à se faire : une caméra se penchera sur les irrégularités de la route pour optimiser l’amortissement de la limousine. 

La berline de luxe qui posera ses roues au salon de Genève (5-15 Mars 2020) et devra ensuite affronter de féroces concurrentes. Face à la DS9, l’Audi A6 e de 367 ch, la BMW 530 e de 252 ch, la Mercedes E 300 e de 320 ch et la Volvo S60 T8 de 390 ch l’attendent de pied ferme. Le tarif de la DS9 n’est pas encore connu mais ne devrait pas se situer sous la barre des 55 000 euros. 

Partagez l'article sur :