Dacia Sandero – vidéo de présentation

Avec son gabarit de Renault Clio, la Dacia Sandero arrive en fin de carrière mais compte toujours parmi les voitures les plus vendues de l’Hexagone. Petit tour de la citadine polyvalente en vidéo.

C’est dans sa version Stepway (mode baroudeur) que la Dacia Sandero apparue en 2012, a le plus de succès commercialement. Lepartage de composants permet de belles économies : plus de 80 % de ses pièces sont identiques à celles des Logan et Sandero. Capot, ailes et ensemble de la structure avant de l’auto sont similaires. Idem dans l’habitacle où l’on retrouve la même planche de bord savamment dépoussiérée, des matériaux plus valorisants et plus robustes. De quoi assurer une certaine pérennité aux assemblages et accepter sans broncher de rouler sur les routes dégradées des pays émergents auxquels elle était, à l’origine, destinée. Adieu le cliché low cost. Même si elle n’offre évidemment pas la technologie embarquée des nouvelles Peugeot 208 ou Renault Clio, son équipement se rapproche du niveau d’une citadine moderne : airbags latéraux, ESP, direction assistée, régulateur de vitesse et GPS tactile

Dacia Sandero : un 3 cylindres TCe efficace

L’arrivée du 3 cylindres TCe Renault de 90 ch a fait du bien à la Dacia Sandero. Vif en ville, il assure sur les routes même si la relance n’est pas fulgurante. Niveau isolation phonique et vibratoire, il y a du mieux. En 2020, même si la Dacia Sandero a bien débuté sa dernière année de commercialisation, la citadine polyvalente a accueilli un nouveau TCe eco G de 100 ch qui fonctionne à l’essence ou au GPL. La gamme d’occasion comprend des moteurs à trois cylindres essence de 75 ch ou 90 ch, et un 1.5 diesel décliné en 75 et 95 ch. En conduisant tranquillement, sa consommation flirte avec les 7 litres/100km. Mais si l’on cravache, ça grimpe à 8 litres/100km.

Du confort à son bord

Plus ferme dans sa livrée Stepway, la Dacia Sandero est une citadine polyvalente qui bénéficie d’une habitabilité généreuse, se révèle confortable et moelleuse. La troisième génération de Sandero arrivera vite, sûrement début 2021, et sera évidemment plus moderne. Plus sécurisante encore et, peut-être, mieux designée. De quoi faire de cette citadine polyvalente un bon plan d’occasion.

Bilan vidéo Dacia Sandero

La Dacia Sandero reste à la page malgré les années. Si vous cherchez une citadine polyvalente, c’est un bon choix de seconde main que vous pouvez retrouver sur Vivacar. Cette citadine de 4,06 mètres, qui partage sa plate-forme avec la Logan et reprend des éléments de Clio 2, dispose de mécaniques réputées fiables et largement étrennées sur la gamme Renault.

Dacia : une réussite marquante

Au commencement, personne ne donnait cher de la peau des Dacia. 15 ans après le lancement de la marque sous la bannière Renault, tous ses concurrents l’envient. Car il s’agit de l’une des plus grandes réussites industrielles de ces dernières années. Quand Louis Schweitzer, alors président de Renault décide en 1999 de racheter le constructeur roumain Dacia, tout le monde doute de l’opportunité de l’affaire. Et lorsqu’il décide d’en faire une marque low-cost destinée d’abord aux pays émergeants puis sur toute la planète, le doute fut encore plus grand. Pourtant, le lancement à 5000 euros en 2004 de la Dacia Logan a rencontré immédiatement le succès. Le secret de Dacia ? Ses tarifs canons, des modèles à la mécanique éprouvée et ultra-fiable. Reste un point négatif : son design controversé. Mais avec l’apparition du Duster en 2010, le succès de Dacia dépasse toutes les espérances. A l’époque, le SUV nécessite même de tels délais de livraison que certains modèles d’occasion se revendent plus chers que les neufs. Une rançon de la gloire qui n’a plus court, l’usine roumaine est secondée par une autre unité de production à Tanger au Maroc et aujourd’hui toute la gamme est disponible neuve, bien entendu, mais également d’occasion.

Partagez l'article sur :