Actualité Auto

Vinfast President : un super SUV venu du Vietnam

Après le Japon et la Chine, voilà que le Vietnam veut conquérir l’Europe, terre de l’invention automobile, en lançant un SUV équipé d’un V8 américain. Vinfast est encore un nom inconnu. Mais plus pour longtemps.

vinfast president

Ceci n’est pas le slogan d’un futur candidat à la présidentielle de 2022, mais le nom d’un tout nouveau SUV vietnamien, le premier à débarquer dans nos contrées. Ce Vinfast Président, limité pour le moment, à 500 exemplaires est surtout destiné à révéler ses talents au monde entier, en commençant par le marché le plus contraignant au monde : l’Europe. Le President, capable d’atteindre les 300 km/h, porte un nom à rayer le goudron et entend bien montrer ses ambitions. Quatre années seulement après la création de la jeune marque vietnamienne, l’engin compte séduire les clients friands d’exotisme et de chevaux sous le capot. Présent au Mondial de l’auto en 2018 avec ses LUX A2.0 et LUX SA2.0 (une berline et un SUV), Vinfast veut enfoncer le clou et émerger dans le marché très fermé européen qui, malgré sa maturité, attire toujours. 

Un constructeur vietnamien qui montre son savoir-faire

La marque Vinfast a beau appartenir à la filiale Vingroup du multimilliardaire promoteur immobilier Pham Nhat Vuong, il lui faut, avant d’éclater au grand jour, montrer son savoir-faire. Car, pour l’heure, le constructeur n’est disponible qu’en Asie. Sa vitrine pour conquérir l’Europe : le President qui veut rivaliser avec le Lamborghini Urus et la future Ferrari Purosangue. Loin de faire de low cost comme le constructeur chinois MG, Vinfast veut proposer une auto moderne, familiale et puissante avec un style extérieur percutant. 

Vinfast President : vaisseau amiral

En 2019, au salon de Genève, Vinfast avait dévoilé son prototype « Lux V8 » dont le SUV Président s’est grandement inspiré puisqu’il embarque un V8 6.2 d’origine General Motors de 420 chevaux et 624 Nm de couple. Des chiffres plus qu’excitants puisque le 0 à 100km/h est réalisé en 6.8 secondes et que sa vitesse maximale atteint la barre des 300 km/h. La puissance est, quant à elle, balancée en permanence aux quatre roues, via une transmission automatique à huit rapports. Le grand SUV repose sur une plateforme bien connue par ici, qu’il partage avec l’ancienne génération du BMW X5. Pour dessiner la carrosserie, la marque vietnamienne a fait appel à Pininfarina et affiche une face avant massive, affublée d’un immense V couleur bronze. L’habitacle est plus sobre voire conventionnelle avec une planche de bord minimaliste et un écran tactile de 12.3 pouces associé à un combiné numérique de 7 pouces. Petites touches premium : les sièges avant sont ventilés, chauffants et également massants. Quant aux matériaux, ils sont luxueux à l’instar du plaquage intérieur en bois ou de la sellerie en cuir matelassé.

Trois SUV 100% électrique

Mais Vinfast a déjà préparé l’avenir en Europe et aux Etats-Unis. Et il sera évidemment électrique. Trois nouveaux SUV vont prendre le relais en 2022. Du plus petit au plus grand : le VF31, VF32 et VF33. Le VF31 mesure 4,30 m de long et propose un moteur électrique de 116 ch (42 kWh) et 300 km d’autonomie. Le VF32 mesure 4,75 m de long et dispose de deux versions électriques (204 ch ou 408 ch bimoteur) pour une autonomie de 504 km. Il existe également une version essence de 192 ch. Enfin, le VF33 qui fait 5,12 m de long, offre 408 ch (batterie de 106 kWh) et une autonomie de 550 km. La version essence génère une puissance de 231 ch. Vinfast compte également produire des scooters et des bus électriques. On le voit, si le President n’a que peu de chance de rencontrer son public en Europe, parce qu’il coûte 138 500 euros, et qu’il ne peut rivaliser en termes d’image avec Ferrari ou Lamborghini, ce gros et cher Crossover est avant tout un cheval de Troie pour destiné à faire connaître la marque. Et rien de tel qu’une auto spectaculaire pour donner une touche de glamour à des scooters pas chers, et des autos électriques du même tonneau.