Supercar MC20 : pour réveiller Maserati

Avec la MC20, Maserati revient sur une scène où elle a toujours été la vedette, celle des Supercars alliant luxe et performance. L’objectif : relancer la marque de luxe en perte de vitesse.

mazerati MC20

Le groupe Fiat Chrysler compte sortir Maserati de sa mauvaise passe. Non pas en vendant de nombreuses MC20 qui coûteront plus de 220 000 euros pièces, mais en boostant l’image du constructeur de luxe en amont d’une série de lancements à venir destinés à reconstruire un avenir au Trident, devenu ces dernières années un gouffre pour le groupe FCA. Car, dans la perspective d’une éventuelle fusion avec PSA, Maserati se doit d’incarner l’automobile de luxe à son sommet. Et le constructeur italien a chuté dans le rouge l’année dernière en passant de 51 000 ventes à 19 000. Une stratégie de reconstruction s’impose donc pour Maserati qui table sur 12 lancements après la MC20, tous déclinés en version 100% électrique. Le constructeur italien compte aussi sur le Grecale, le nouveau SUV qu’il doit lancer l’an prochain. Compte tenu de l’engouement actuel pour les 4×4 urbains, le succès de ce nouveau Grecale sera essentiel pour atteindre les objectifs et affronter la féroce concurrence des Porsche, Jaguar, ou Ferrari.

MC20 : une supercar de rêve

Maserati vient ainsi de dévoiler sa nouvelle supercar, la MC20, une sportive de luxe aux portières en élytre, pivotant vers le haut. Le bolide offre une puissance de 630 chevaux grâce au nouveau moteur Nettuno, un V6 bi-turbo permettant de passer de 0 à 100 km/h en moins de 2,9 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 325 km/h. Son prix reste évidemment élitiste à plus de 220.000 euros. « Nous retournons sur la piste de course, là où tout a commencé pour nous. Avec la MC20, nous posons la pierre angulaire pour construire le futur de Maserati. MC20 est la première voiture de ce type, conçue à 100% à Modène, c’est le début d’une nouvelle ère », a détaillé Davide Grasso, le patron de Maserati, marque du groupe italo-américain Fiat Chrysler (FCA).

Un moteur maison Nettuno

Nettuno est conçu, développé et construit entièrement à Modène, par une équipe de 300 techniciens et ingénieurs spécialisés, des hommes et des femmes qui travaillent chaque jour au développement des groupes motopropulseurs pour Maserati. Le moteur de la MC20 est né au sein de l’Innovation Lab (Laboratoire d’innovation) de la via Emilia Ovest, dans les ateliers via Delle Nazioni (où se trouve Maserati Corse) et dans le centre moteur du Viale Ciro Menotti, où il sera construit. C’est là qu’ont commencé les battements d’un nouveau cœur Maserati, inspiré de la technologie de préchambre utilisée en Formule 1, mais jamais connue auparavant sur un moteur de voiture de série. La MC20 a été conçue en grande partie virtuellement grâce à la méthode « Virtual Car » qui a permis de réaliser 97% des tests dynamiques, optimisant ainsi les temps de développement, avant les essais sur piste et route.

Relancer Maserati

Une marque de luxe ce n’est pas seulement une question de modèles, mais aussi d’image, de réseau de distribution, de services, un ensemble d’éléments subtils qui font d’une voiture de luxe un vrai objet de désir… Maserati n’avait pas présenté de nouveau modèle depuis le lancement du SUV Levante en 2016. Le constructeur italien compte donc renouveler sa gamme en lançant une dizaine de nouvelles voitures d’ici 2024 dont un SUV baptisé Grecale du gabarit d’un Porsche Macan. « Tous nos nouveaux modèles seront proposés en version électrique :  le premier sera en 2022 la nouvelle GranTurismo. Tous utiliseront les systèmes les plus avancés de connectivité, un nouveau moteur à combustion inspiré de la technologie de Formule 1, le tout avec un nouveau programme de personnalisation et de service à la clientèle », a ajouté Davide Grasso, en jugeant « lumineux » le futur de Maserati.

Partagez l'article sur :