Nouvelles marques automobiles : qui appartient à qui ?

Depuis quelques années fleurissent de nouveaux constructeurs. Mais Abarth, DS, Alpine, Cupra ou Polestar ne sont pas sortis de nulle part. Décryptage.

Pendant des dizaines d’années, les marques automobiles étaient, pour la plupart d’entre elles, toujours les mêmes. Une vingtaine d’entre elles, pour celles qui sont disponibles en Europe, souvent centenaires, se répartissaient le marché. Pourtant, depuis quelques temps, un curieux phénomène se produit. De nouvelles marques naissent, et ces derniers mois, ces nouvelles nées semblent proliférer. Pour autant, elles ne se sont pas créées de toutes pièces. Toutes sont des émanations de groupes existants depuis bien longtemps. Qui est à l’origine de quoi ? Petit jeu des 7 familles.

Abarth : la pionnière

Si Abarth devient une marque à part entière en 2007, ce petit constructeur, spécialisé dans les préparations sportives sur des bases Alfa Roméo ou Fiat, existe depuis 1949. C’est d’ailleurs le groupe Fiat, son propriétaire qui décide le faire renaître de ses cendres au début du XXIe siècle. C’est surtout un homme, Luca De Meo qui décide d’en faire une entité à part en développant des 500 spécifiques et depuis peu, un Spider. Le succès est à la clé de cette renaissance, même si les fans attendent toujours un véritable modèle Abarth, entièrement créé par la petite filiale.

nouvelles-marques-auto-Abarth-Spider
Le spider Abarth

DS : la tentative de premium français

L’affaire a débuté en 2009. Cette année-là, Citroën décide de produire des modèles hauts de gamme en accolant à son logo celui de la célèbre DS, le nom de sa berline qui a révolutionné l’automobile en 1955. La DS3 est née de cette volonté, suivie des DS4 et DS5. Mais en 2014, DS devient une marque à part entière, avec l’objectif de devenir une véritable marque premium. La DS7 Crossback, apparue en début d’année est son premier bébé. Si la nouvelle marque française a un succès plutôt mitigé depuis sa naissance, il convient d’être patient. Rome ne s’est pas faite en un jour et la réussite d’une marque haut de gamme encore moins. Ainsi, Audi, a mis 30 ans à devenir le fleuron qu’il est aujourd’hui. Patience, donc.

Alpine : le renouveau d’une marque auto historique

A l’instar d’Abarth, Alpine est elle aussi une marque déjà ancienne. Crée en 1955, la marque fabriquait de petites berlinettes avec la complicité de Renault qui prendra des parts majoritaires dans l’entreprise en 1972. Mais après des années florissantes, Alpine connaît des heures sombres jusqu’à disparaître totalement des radars. En 2012, le président de l’alliance Renault Nissan annonce sa renaissance. Carlos Ghosn l’a promis, et 5 ans plus tard, l’Alpine A110 est dévoilée. C’est toujours une berlinette, animée par un moteur de 252ch. Les premiers modèles sont en cours de livraison et la rumeur attribue déjà à la toute nouvelle marque la création d’un SUV. Sans qu’Alpine ne confirme.

nouvelles-marques-auto-Alpine-Renault
L’Alpine Renault

Cupra : Abarth bis repetita

L’annonce est toute récente : le 22 février dernier, Cupra fait sécession avec Seat. Car jusqu’ici, le premier n’était que la déclinaison sportive de certains modèles du second. Mais désormais, Cupra est une marque à part entière avec un premier modèle dévoilé au salon de Genève : l’Ateca Cupra, un SUV vitaminé de 300ch. A l’origine de cette naissance, on retrouve le même personnage qui avait, en son temps, porté Abarth. Luca De meo a depuis pris la direction du constructeur espagnol et souhaite récidiver. Aura-t-il la même réussite ? Réponse dans quelques années.

nouvelles-marques-auto-Ateca-Cupra
La Cupra Ateca

Polestar : le dernier né

La nouvelle était attendue, mais la découverte du premier modèle, sobrement baptisé One a jeté sur la nouvelle marque Polestar tous les projecteurs du dernier salon de Genève. Car Polestar jusqu’à présent n’était que le préparateur des modèles sportifs du Suédois Volvo. Sa ligne aussi sobre que son nom et ses performances de 600ch obtenus grâce à un petit moteur thermique et deux gros blocs électriques ont fait monter la fièvre en Suisse. Quant à la décision de Volvo de transformer son préparateur en une entité à part entière, elle est on ne peut plus logique, étant donné que la marque nordiste a totalement basé son image sur la sécurité de ses modèles.

nouvelles-marques-automobiles-polestar-one
La Polestar One