Nissan Ariya : le premier SUV électrique du japonais

A l’instar de Mazda avec son MX-30, Nissan se lance dans la bataille de la voiture électrique avec le concept Ariya. Présenté au salon de Tokyo, le SUV sera commercialisé fin 2020.

Nissan Ariya

Au salon de Tokyo, Nissan a dévoilé l’Ariya, son premier SUV 100 % électrique dont le gabarit de 4.60 m se situe entre les Qashqai et X-Trail. Développé sur la nouvelle base CMF-EV du groupe Renault-Nissan, l’Ariya sera sur nos routes courant 2020. Pour l’heure, Nissan qui n’a donné aucun chiffre précis sur les performances de son nouveau bébé, préfère mettre en avant le design de ce SUV aux capteurs en nombre pour faciliter le pilotage, à la face avant dotée d’un bouclier doré à la texture 3D et aux faisceaux lumineux qui viennent souligner la calandre en V. Car le Nissan Ariya est particulièrement élégant et embarque des éléments intérieurs et extérieurs non conventionnels qui seront repris sur le modèle définitif, tel un avant-goût de la nouvelle signature esthétique du constructeur nippon.

Nissan Ariya annonce « le nouveau Nissan »

Après la Leaf, l’auto électrique la plus vendue dans le monde, Nissan prépare la deuxième phase de son plan « zéro émission » avec ce SUV compact Ariya. Même s’il ne s’agit, pour l’heure, que d’un concept, le modèle de série, qui devrait en être très proche, gardera ce patronyme. Le Nissan Ariya introduit une plateforme totalement inédite, marquant ainsi le début d’un plan produit tourné vers la construction d’une nouvelle gamme de véhicules zéro émission. Capable d’aller des segments B à D, cette nouvelle plateforme CMF-EV sera progressivement déployée sur d’autres modèles de la marque. Hugues Demarchelier, Directeur du programme véhicules électriques chez Nissan, a expliqué avoir conçu la plateforme autour des éléments électriques « afin de bénéficier au maximum des avantages que peut donner un véhicule électrique et notamment un plancher totalement plat qui permet d’offrir plus d’espace à l’intérieur ». Pour s’adapter aux besoins des clients, le SUV Nissan Ariya d’une longueur de 4.60m, proposera deux puissances de batterie : 40 ou 62 kWh. Quant à l’autonomie, elle devrait tourner autour de 480 km.

Un habitacle inédit

Dans l’habitacle de cette voiture électrique d’un nouveau genre, cap sur un tableau de bord très épuré. Seuls boutons apparents : celui démarrant l’auto et les commandes de climatisation. Tout le reste est tactile et utilisable lorsque le Nissan Ariya est sous tension. Les sièges, parés de cuir perforé, sont minces et dessinés avec élégance. Nissan insiste sur le fait que la voiture définitive collera de très près au concept.

Nissan Ariya : une technologie avancée

Le dispositif ProPilot 2.0 proposé sur le Nissan Ariya offrira une expérience de conduite novatrice. Le SUV respirera la technologie avancée et, après avoir indiqué une destination dans le GPS, le conducteur pourra, par exemple, laisser l’auto opérer seule sur des voies à sens unique, comme par exemple une autoroute. Grâce à des caméras et des radars couplés au GPS, le dispositif sera capable de gérer les entrées et les sorties de voie rapide, l’insertion dans la circulation, les dépassements et les changements de voie du SUV électrique. Mais, malgré la conduite automatisée, garder les mains sur le volant sera nécessaire.

« Discuter » avec le réseau électrique

Le Nissan Ariya Concept est débrouillard : il est capable de « discuter » avec le réseau électrique, à la fois pour se recharger lui-même et, s’il le faut, pour alimenter une maison ou des bureaux, voire de revendre son énergie au réseau électrique.

La version définitive du Nissan Ariya sera dévoilée l’été prochain, pour une commercialisation rapide comme l’éclair, d’abord au Japon, puis en Europe à la fin de l’année 2020

Partagez l'article sur :