Nouvelle Mercedes Classe S : la référence du luxe automobile

La Mercedes Classe S septième génération a toujours une longueur d’avance : la grande berline incarne le luxe et l’avant-garde des nouvelles technologies. A l’avant comme à l’arrière, bienvenue en classe affaire.

Mercedes classe S

Durée de lecture estimée: 4 minutes

En attendant que la Mercedes EQS 100% électrique soit présentée comme l’avenir de la Classe S, la berline étoilée offre encore le meilleur de ce que propose le constructeur allemand actuellement. Plus luxueuse qu’une Tesla, la Mercedes Classe S septième génération fait aussi bien que le constructeur « geek » de la Silicon Valley sur le plan des nouvelles technologies. 

La voiture de luxe la plus vendue au monde

Si la Mercedes Classe S est la voiture de luxe la plus vendue au monde, ce n’est pas pour rien. Cette grande berline a toujours apporté son lot d’innovations. A titre d’exemples : les vitres électriques, les airbags, la climatisation, l’ABS ou encore l’ESP, c’est elle qui en a fait bénéficier à ses passagers en tout premier. Des équipements que l’on retrouve désormais dans les autos de monsieur et madame tout le monde. Cette septième génération de la Classe S se teinte de codes actuels du luxe comme les poignées de porte affleurantes à la carrosserie, les mêmes qui ont fait exploser la popularité de la Tesla Model S depuis son lancement en 2012. Dix ans plus tard, ces poignées ont été empruntées par de nombreux constructeurs, dont DS. Mais on les retrouve aussi sur cette nouvelle Mercedes Classe S avec une petite particularité : lorsque l’on garde la clé sur soi, ou que notre smartphone est connecté à la berline, il suffit de caresser la poignée pour la faire apparaître et s’installer à son bord. La force de cette septième génération de Classe S : offrir un luxe discret mais imposant. En version limousine, elle transporte les passagers en « Business Class ». A bord de ce navire de 5,29 mètres de long, le confort est particulièrement incroyable à l’arrière. Celle qui se trouve à droite dispose d’un bouton qui permet de faire coulisser  le siège passager avant afin de pouvoir s’allonger très confortablement. Idéal pour rejoindre les bras de Morphée entre deux réunions. A l’arrière, les passagers retrouvent également le nécessaire pour travailler, avec une tablette rabattable permettant de positionner un PC portable, et se divertir, avec un écran dédié et une petite tablette tactile toujours à portée de main pour les réglages. Le siège, en plus d’être très confortable, est évidemment ventilé, chauffant et massant. En manque d’appui-tête ? Voici un petit coussin divinement moelleux. Et comme l’assistant vocal fonctionne dans tout l’habitacle, il suffit de passer les différentes consignes sans hausser la voix. 

Mercedes Classe S : toujours à l’avant-garde technologique

La Mercedes Classe S reste une véritable fenêtre sur l’avenir, une sorte de boule de cristal dans laquelle vous pouvez entrevoir les nouveaux équipements qui fleuriront dans les autres voitures dans quelques années. Outre les différents modes de massages mélangeant vibrations et chaleur via des alvéoles gonflables, façon pierres chaudes, une planche de bord au design raffiné accueille un écran central de 12,8 pouces incliné. Cette Classe S étrenne la seconde génération du système MBUX plus que jamais à l’affût de la moindre commande vocale ou gestuelle, une nouvelle instrumentation numérique en trois dimensions ou encore un affichage tête haute à réalité augmentée. Autre innovation apportée par cette Classe S septième génération : des phares incroyablement perfectionnés appelés « Digital Light ». La lumière de trois LEDs est réfractée sur 1,8 million de micromiroirs, ce qui permet notamment d’éclairer spécifiquement un piéton s’apprêtant à traverser.

Que des motorisations diesel

Si d’autres pays ont droit à des essence à micro-hybridation EQ Boost,  seul un 6 cylindres en ligne 2.9 diesel est disponible en France. Ce dernier développe 286 ch dans la S350d ou 330 ch dans la S400d à quatre roues motrices. Pourquoi ce choix ? Parce que  80 % de la clientèle réclame ce type de motorisation, et tant pis si ça ternit quelque peu l’image de vitrine technologique de la Classe S. Ces motorisations diesel nous privent même des suspensions révolutionnaires E Active Body Control qui ne fonctionnent qu’avec un système 48 volts. Cependant, une version hybride rechargeable S580e déboulera dans les concessions à la rentrée

Pour devenir propriétaire de cette nouvelle Mercedes Classe S, il faut signer un chèque d’un montant minimum de 100 600 euros pour la berline et 105 600 euros pour la limousine. Pas si cher pour une auto aussi raffinée avec un tel contenu technologique. Mais les options peuvent rapidement multiplier ces tarifs…