Ionity : vent de panique sur la recharge des voitures électriques

ionity

Ionity, le consortium de BMW, Volkswagen, Ford et Mercedes-Benz chargé du réseau de recharge des véhicules électriques, vient d’annoncer qu’il allait augmenter ses tarifs le 31 janvier prochain pour atteindre 0.79 euros du kWh pour les marques non partenaires. De quoi semer la panique. Explications.

Un plein d’électricité dix fois plus cher 

Alors que les voitures électriques peinent à trouver preneur à cause de leurs nombreuses contraintes (prix, autonomie limitée, bornes de recharge pas assez répandues, location batterie, lenteur de charge…), Ionity annonce une forte augmentation de ses tarifs aux bornes de recharge rapide sur l’autoroute, un réseau de bornes de recharge rapide composé actuellement de 40 stations sur des aires d’autoroute en France et un peu plus de 200 au total en Europe. Le consortium, qui réunit BMW, Volkswagen, Ford et Mercedes-Benz va être beaucoup plus onéreux : au lieu de la facture forfaitaire de 8 euros dont toutes les marques automobiles pouvaient, jusqu’à présent, bénéficier, le tarif dépendra désormais du véhicule et du statut du propriétaire. Si ce dernier n’a pas d’abonnement à un opérateur de service en mobilité partenaire de Ionity, son plein d’électricité sera de 79 centimes d’euros le kilowatt heure, soit 47,40 euros pour recharger une batterie de 60 kWh et 79 euros pour recharger une batterie de 100 kWh. Un montant dix fois plus cher que le précédent. A ce prix, parcourir 100km avec une Renault Zoé s’élèverait à 18 euros contre un budget de 12 euros pour une Clio essence sur la même distance.

Ionity, attirer de nouvelles marques 

Pourquoi ce changement de tarif alors que le prix d’un plein jusqu’alors beaucoup moins cher que celui d’une auto thermique pouvait justement inciter les automobilistes à passer à cette énergie ? Pour attirer de nouveaux clients dans les filets du consortium Ionity évidemment. Car, avec un tel tarif, le groupement cherche clairement à inciter à souscrire à un abonnement permettant d’accéder à un tarif préférentiel, ce qui pourrait séduire un public amené à rouler régulièrement en électrique sur autoroute. Mais aussi pour attirer à lui des marques qui ne sont pas encore partenaires. Car Ionity prévoit de lourds investissements et notamment la construction d’un réseau de 400 bornes d’ici la fin 2020 en Europe. Le service proposé par le consortium se veut « premium » : une électricité d’origine 100% renouvelable, une puissance de charge garantie d’au moins 200kW et un service d’assistance qui fonctionne 24 heures sur 24. 

Des tarifs préférentiels

Pour les abonnés actuels, le tarif du plein sur l’autoroute va néanmoins augmenter, mais dans de moindrex proportions. Car pour conserver ses prix actuels, il faudrait que le tarif du kilowatt heure soit de 0.1centime. Les propriétaires d’une auto électrique appartenant au consortium Ionity (BMW, Daimler, Ford, Volkswagen Group avec Audi et Porsche…) auront quant à eux l’impression d’être bichonnés grâce à des tarifs malgré tout plus attractifs. Le communiqué d’Ionity précise d’ailleurs que « les fournisseurs de services de mobilité connectés tels qu’Audi e-tron Charging Service, Mercedes me Charge , BMW ChargeNow, Porsche Charging Service et Volkswagen WeCharge proposeront des forfaits financièrement attractifs et sur mesure pour les automobilistes qui utilisent régulièrement le réseau européen de haute puissance Ionity ». En revanche, les propriétaires d’une DS3 Crossback E-Tense, Peugeot e-208 ou e-2008, de Renault Zoé ou de modèles Tesla ( 3, X et S), devront, en plus du tarif de recharge, ajouter le prix d’une carte d’abonnement autorisant l’accès au borne. Ce tarif est encore inconnu mais c’est une façon claire d’inciter de nouveaux constructeurs à proposer ce réseau à leurs clients. 

Ionity veut faire de l’ombre à Tesla 

Ionity vise aussi à faire de l’ombre à Tesla, le grand concurrent dont les Superchargeurs ne sont accessibles qu’aux modèles de la marque américaine. Reste qu’avec un prix moyen de 0.24 euros au kilowatt heure, le tarif est nettement plus bas chez Tesla. Et seuls les propriétaires de Model S ont toujours l’accès gratuit aux à ces Superchargeurs.

Un plein électrique globalement plus avantageux

Si certains utilisateurs s’inquiètent de cette flambée des prix, il faut garder à l’esprit que les trajets sur l’autoroute restent rares pour les voitures électriques. Et la recharge à domicile à 2 centimes le kWh demeure très avantageuse comparé aux autos thermiques qui passent à la pompe. Le contraste avec les 79 centimes qui seront bientôt réclamés par Ionity peut bien sûr interpeler.

Partagez l'article sur :