Le Ford Explorer débarque en France

Le Ford Explorer, mythique aux Etats-Unis, débarque en France. Le gros SUV qui offre 7 places sera équipé d’une technologie hybride.

ford explorer

Qui a dit que l’heure de la fin des SUV avait sonné ? Pas Ford en tout cas qui s’apprête à lancer trois SUV cette année : le Puma, le Kuga et l’imposant Explorer qui cartonne aux Etats-Unis depuis les années 90. Le roi des SUV outre Atlantique ramène sa fraise en Europe dans une version Plug-In Hybrid inédite, capable de rouler 40 km sans émettre aucune émission. Un engin imposant, intelligent et connecté, qui peut accueillir sept passagers. Le Ford Explore compte bien séduire les familles qui apprécient les voyages sans faire d’impasse sur le confort. Et mettre par la même occasion le Ford Edge – qui ne propose que du diesel et ne peut loger que cinq passagers – à la retraite. 

Ford Explorer : pour familles nombreuses

A l’intérieur de la longue carcasse du Ford Explorer qui mesure 5,05 mètres de long, trois rangées de sièges pour accueillir à bras ouverts sept passagers. Et pas n’importe comment. Car le grand modèle américain se destine aux familles nombreuses qui sont à la recherche d’un confort maximum. Bien taillés, les sièges avant sont confortables et les sièges arrière, spacieux, sont revêtus de cuir de belle qualité. Pour bénéficier de plus de chrome et d’inserts en bois qui injecte une bonne dose d’aspect luxueux, il faudra opter pour la finition Chic Platinium. Car, globalement, la finition et les choix des matériaux de ce gros bébé restent en-dessous des standards européens. Niveau technologie, toutes les aides lancées sur la Ford Focus apparaissent dans l’Explorer dont les sièges avant qui massent et qui chauffent, la banquette arrière qui peut se réchauffer aussi, la vision 360°, l’aide aux créneaux, le pare-brise chauffant pour lutter contre les méfaits de l’hiver. On retrouve également le système multimédia sur écran tactile vertical 10,1 pouces.

Ford Explorer : la techno hybride à la rescousse

Afin que le gros SUV qui va franchir l’Atlantique ne soit pas victime d’un terrifiant malus, il a été équipé d’une motorisation hybride rechargeable. Le Ford Explorer cumule ainsi la puissance d’un moteur essence Ford EcoBoost 3.0l V6 de 350 chevaux à un moteur électrique de 100 chevaux, soit 450 chevaux au total. De quoi donner un peu de peps à ce gabarit américain qui pèse tout de même 2 466kg… Avec sa batterie au Lithium-ion de 13,1 kWh, ce Ford Explorer Plug-in est également capable de rouler les 40 premier kilomètres sans consommer une goutte d’essence et se contenterait de 3,4 litres de carburant aux 100 km, soit 78 g/km de CO2. Au programme aussi, pas moins de sept modes de conduite : de Normal à Sport, en passant par Trail, Terrain glissant, Remorquage, Neige/Sable et Pente-Raide.

Des atouts suffisants pour séduire ?

Avec un tarif de 77 000 euros en ST Line et 79 000 en Platinium, le Ford Explorer n’est pas vraiment donné. Néanmoins, le BMW X5 qui a un peu moins de chevaux que lui commence à 82 000 euros et l’Audi Q7 de 456 ch, à plus de 94 400 euros. Reste à savoir si son look et sa technologie seront suffisantes pour séduire les familles aisées, plus souvent attirées par le premium allemand. De même, les entreprises, qui pourraient voir en lui son potentiel au niveau de l’avantage fiscal, ne craqueront pas forcément pour ce SUV XXL, en raison d’une valeur résiduelle (la cote de l’engin au bout de deux ou trois ans) elle aussi plus favorable aux modèles allemands. En tout cas, l’énorme SUV, souhaite bien créer la surprise grâce à cette 6ème génération lancée dans l’hexagone.  Outre la solution miracle de l’hybride rechargeable, Ford compte convaincre les européens grâce à ce petit goût d’Amérique quand d’autres jouent plutôt la deutsche qualität.

Partagez l'article sur :