Tout sur la direction assistée

Direction Assistée

A l’époque, il fallait avoir des bras bien musclés pour braquer. Car, sans aide, le volant supportait alors tout le poids des différents organes qui permettent de faire tourner les roues. Braquer était alors nettement plus physique, notamment pour effectuer un créneau. Mais, grâce à l’invention de la direction assistée, tourner le volant s’avère d’une facilité déconcertante. Découvrons les différents types de direction assistée et la façon dont ils opèrent.

Comment fonctionne la direction assistée ?

La toute première voiture de série à avoir reçu la direction assistée était une Chrysler Impérial de 1951. Depuis, presque toutes les autos et tous les camions sont équipés de série de ce système mécanique d’assistance à l’orientation des roues. La direction assistée facilite grandement le braquage des roues directrices : se garer ou prendre des virages devient un geste plus souple, facile et rapide. Et même en ligne droite, la direction assistée reste active. Lorsqu’il y a des bosses ou une crevaison, la direction assistée opère encore, permettant alors d’éviter de ressentir les remous subis par les roues dans le volant. Et, si un matin le système de direction assistée vient à être défaillant, tourner le volant sera heureusement toujours possible mais simplement plus dur.
La pièce essentielle de la direction d’un véhicule, c’est sa crémaillère de direction. Car c’est elle qui capte les informations de mouvement transmises par le volant puis qui les retransmet aux roues grâce aux biellettes et rotule de direction. Avec ou sans direction assistée, la crémaillère de direction sera toujours présente et vitale. Lorsque vous tournez le volant, tout le système de direction se met en action : la rotation débute par la colonne de direction, le cardan et le pignon de direction. Le pignon, qui se met à tourner, entraîne la crémaillère de direction qui actionne alors les biellettes et rotules de direction pour faire pivoter les roues.

Direction non assistée

Lorsque la voiture ne possède pas de direction assistée, la crémaillère de direction fonctionne seule. Le seul changement notable : la difficulté pour l’automobiliste de braquer les roues. La conduite est nettement plus dure et les changements de direction plus compliqués à réaliser qu’avec l’aide d’une direction assistée.

Direction assistée hydraulique (DAH)

Lorsque le moteur de la voiture se met en route, la pompe hydraulique fait en sorte que le liquide de direction monte en pression. Une fois le liquide de direction à haute pression, il est alors envoyé en direction du distributeur qui le revoit sous basse pression au bloc d’assistance. Selon que le mouvement de la direction soit à droite ou à gauche, le distributeur envoie l’huile au bloc d’assistance par la gauche ou par la droite. La crémaillère joue pleinement son rôle quand l’huile débarque dans le bloc d’assistance. Le système de direction assistée hydraulique fonctionne de façon mécanique et perpétuelle.

Direction assistée électro-hydraulique (DAEH)

Les mêmes pièces que le système hydraulique interviennent dans la direction assistée électro-hydraulique. Simplement, la pompe hydraulique est entraînée de manière électrique par le calculateur, et non pas mécaniquement par la courroie. L’avantage : la pompe hydraulique est capable de gérer la puissance de son régime en fonction du besoin du véhicule. Elle tourne à plein régime dans les situations de mouvement ou à faible vitesse notamment lorsqu’il y a des lignes droites. Dernier atout : la direction assistée électro-hydraulique permet d’économiser du carburant, le calculateur optimisant au mieux le fonctionnement du système.

Direction assistée électrique (DAE, EPS ou EPAS)

Adieu le circuit hydraulique. Avec la direction assistée électrique très utilisée sur les citadines ou les crossovers, tout le système fonctionne électroniquement. Cela permet de faire fonctionner le système de direction lorsque cela est nécessaire seulement. Ce système met en action un moteur électrique accompagné d’une petite courroie dentée. Comme il ne fonctionne pas en continu, ce système de direction électrique permet de faire de belles économies de carburant.