Sellerie en cuir ou en tissu : avantages et inconvénients

scellerie-cuir

C’est une tradition aussi ancienne que les fiacres. Les sièges d’une voiture haut de gamme se doivent d’être revêtus de cuir. De toute qualité et de toute origine, c’est un must automobile. Pourtant, la bonne vieille peau, malgré son charme indéniable lorsqu’elle est bien entretenue et parfaitement patinée, a des inconvénients. S’y asseoir lorsque sa voiture est exposée une journée entière en plein soleil n’est pas l’expérience la plus enthousiasmante qui soit. De même, le cuir a une fâcheuse tendance à glisser, ce qui peut réserver quelques surprises au conducteur ou à ses passagers dans un virage. C’est l’une des raisons qui font que nombre de voitures sportives ont délaissé la tradition pourrevêtir leurs sièges, ou leur baquet, d’Alcantara. Ce revêtement synthétique, proche du velours a de nombreuses facultés : il ne glisse pas, ne chauffe pas, et surtout, ne réclame aucun entretien. Et puis, l’époque étant au veganisme, certaines marques, à l’instar de Tesla proposent aujourd’hui des cuirs synthétiques, destinés à ceux qui ne supportent pas de s’asseoir sur une peau d’animal mort. Les jours du bon vieux cuir Connolly et ses concurrents moins nobles sont-ils comptés pour autant ? Les marques prestigieuses ne l’abandonnent pas, conscientes du poids de la tradition, et de la (petite) hausse à la revente qu’il confère à l’auto. Quant à l’acheteur, il a aujourd’hui le choix entre plusieurs revêtements, ce qui est plutôt rassurant.

Les avantages du cuir

Un habitacle en cuir est nettement plus flatteur à l’œil que le tissu. C’est d’ailleurs pour cette raison que tous les modèles haut de gamme en portent : c’est l’assurance d’un certain prestige. C’est indéniable, le cuir est plus confortable que le tissu, notamment pour les longs trajets. Le cuir, qu’il faut penser à entretenir régulièrement pour le nourrir, est également plus facile à nettoyer. Un soda renversé ? Tandis que la tache reste à vie sur du tissu ou a bien du mal à s’effacer, on peut facilement l’éponger sur du cuir. Idem pour les poils des animaux de compagnie, les biscuits des enfants ou la saleté. A égalité, le cuir comme le tissu vieillissent bien aujourd’hui.

Les inconvénients

L’été, on se brûle les cuisses sur la sellerie en cuir. L’hiver, on a froid. Mais c’est sans compter sur la sellerie chauffante… Autre inconvénient éventuel, le cuir peut s’avérer légèrement glissant et donc moins agréable que le tissu. Sur du cuir, les griffures des animaux de compagnie restent visibles. Enfin, le cuir étant une option, il est plus onéreux. D’où un surcoût à l’achat. Mais une petite surcote a lieu lorsqu’on revend son auto à la sellerie en cuir le marché de l’occasion.

Le cuir Vegan

Rien que son nom apporte de la noblesse à la matière. Le cuir Vegan ou « Vegan leather » qui vient tout droit des Etats-Unis, est composé de matériaux recyclés. Ce qui en fait une marque écologiquement responsable : ils n’utilisent pas de cuir dont l’industrie est terriblement polluante et recyclent plutôt. C’est le constructeur automobile Tesla qui a inauguré le cuir vegan dans l’habitacle de ses voitures. Le constructeur américain de véhicules électriques a tout de suite proposé un habillage intérieur sans cuir d’origine animale dans le Model X, son nouveau SUV. Le constructeur californien, figure emblématique du véhicule propre, peut livrer sur simple demande un modèle dont le volant, les sièges et le pommeau de levier de vitesse sont recouverts d’un cuir blanc immaculé garanti synthétique, et non d’origine animale. Nissan a mis une sellerie en alcantara dans sa GTR, Porsche et Jaguar en proposent aussi. Quant à BMW, Mercedes, Lexus, Volvo, Ford et Ferrari, ils proposent déjà, de leur côté, un cuir de synthèse afin d’intégrer eux aussi des matériaux « durables » dans leurs modèles.

Le tissu en Alcantara

D’origine italienne, l’alcantara est un sérieux concurrent au cuir. Composé de polyuréthane, polyester et microfibres, l’alcantara revêt un aspect proche du suède. Il en a aussi toutes les qualités. Celles d’être souple au toucher et d’être durable, esthétique et personnalisable. L’alcantara a aussi l’avantage d’être deux fois plus léger que le cuir.